Le PDC du Jura-Sud clarifie sa position sur la Question jurassienne

La section Jura-Sud du Parti démocrate-chrétien considère que le débat sur la Question jurassienne ...
Le PDC du Jura-Sud clarifie sa position sur la Question jurassienne

La section Jura-Sud du Parti démocrate-chrétien considère que le débat sur la Question jurassienne est actuellement clos et ne lancera pas de nouvelles démarches dans ce dossier

PDC Jura-Sud Le PDC du Jura-Sud ne lancera plus de démarches dans le dossier de la Question jurassienne (photo: PDC Jura-Sud).

Le PDC du Jura-Sud a décidé de se positionner clairement sur le dossier de la Question jurassienne. La formation politique en a débattu vendredi soir lors d’une séance d’information qui a réuni une vingtaine de personnes à Sonceboz. Le PDC du Jura-Sud entend ainsi « ne plus s’engager de manière proactive » dans la Question jurassienne, comme l’indique un communiqué publié samedi après-midi. Le PDC du Jura-Sud précise, tout d’abord, que « la cause jurassienne fait partie de son ADN et de son histoire ». Il prend acte, toutefois, de la volonté exprimée lors du vote du 24 novembre 2013 et du refus du Jura bernois d’envisager la création d’une nouvelle entité cantonale avec le Jura. Contacté, le président du PDC du Jura-Sud, Jacques Frei, estime que « le débat sur l’appartenance cantonale du Jura bernois est clos à l’heure actuelle, y compris pour la commune de Belprahon ». Sa formation politique ne va donc « pas entreprendre de nouvelles démarches pour un rattachement du Jura bernois au canton du Jura ». Elle va toutefois continuer à « soutenir la section du PDC de Moutier » - qui, elle, fait partie du PDC jurassien – « avant le départ de la ville dans le canton du Jura ».

A noter encore que le PDC du Jura-Sud n’entend pas changer de nom dans l’immédiat. Il va toutefois modifier ses statuts dans les prochains mois même si le texte ne comprend pas de référence explicite à la Question jurassienne. Le PDC du Jura-Sud a également décidé vendredi soir de lancer une campagne de recrutement. Il souhaite « redevenir un acteur dynamisant et offrir une alternative à la polarisation des débats gauche-droite » dans le Jura bernois. /comm - fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus