Bienne : les travaux plombent le moral des commerçants

Les travaux prévus lundi au carrefour de la rue Dufour auront des conséquences sur les affaires ...
Bienne : les travaux plombent le moral des commerçants

Les travaux prévus lundi au carrefour de la rue Dufour auront des conséquences sur les affaires des établissements situés aux alentours

Les terrasses du Sporting bar et de la boulangerie Le Panetier seront touchées de plein fouet par les travaux. Les terrasses du Sporting bar et de la boulangerie Le Panetier seront touchées de plein fouet par les travaux.

C’est un coup dur pour certains commerçants biennois. Le chantier qui s’ouvre lundi au carrefour de la rue Dufour et du Marché-Neuf aura très certainement un impact sur les affaires des établissements environnants, notamment les terrasses de cafés.

Les travaux devaient débuter à l’automne dernier, mais une opposition aurait retardé la procédure. Le revêtement de la chaussée sera renouvelé sur les deux tronçons de la rue et la sécurité pour la mobilité douce améliorée en vertu de la loi sur l’égalité pour les handicapés.

La période des travaux coïncide donc avec la belle saison, période durant laquelle les patrons d’établissements ayant des terrasses se frottent normalement les mains.

Situation défavorable

L’un des associés du Sporting Bar, Clément Baumann, aurait préféré que les travaux débutent plus tôt dans l’année : « Le gros de notre travail se déroule pendant l’été, on travaille durant les beaux jours pour survivre l’hiver. Il y aura une baisse de fréquentation. Ce n’est pas agréable d’être sur une terrasse avec du bruit et de la poussière. À l’heure actuelle nous n’arrivons toutefois pas encore à chiffrer cette perte ».

En 2012, l’établissement avait déjà fait face à une situation similaire. Le patron du Sporting Bar avait alors dû mettre du personnel au chômage. De son côté, la responsable de la boulangerie Le Panetier, également concernée, préfère attendre la fin du chantier pour évaluer le véritable impact sur ses affaires avant de s’exprimer.

Pas de dédommagement

Selon la directrice des Travaux publics, Barbara Schwickert, aucune indemnisation n’est prévue ni due pour compenser l'éventuelle perte de gain, car les travaux sont menés dans l'intérêt général : « La situation correspond ici à celle d'autres chantiers de la ville de Bienne, comme dans la vieille ville, où d'importants travaux ont été réalisés ces dernières années dans l'espace public ».
Par ailleurs, une interpellation urgente a été déposée par Daniel Suter (PRR) à ce sujet au Conseil de ville en février. Les travaux devraient durer cinq mois. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus