Reconvilier : l’Expo de printemps se prépare

L’exposition revient du 5 au 7 avril à la Halle des Fêtes. Elle pourrait être la dernière à ...
Reconvilier : l’Expo de printemps se prépare

L’exposition revient du 5 au 7 avril à la Halle des Fêtes. Elle pourrait être la dernière à être organisée sous cette forme

 Les organisateurs ont eu de la peine à louer les 25 emplacements. (Photo: archives) Les organisateurs ont eu de la peine à louer les 25 emplacements. (Photo: archives)

Les exposants se préparent à rejoindre la Halle des Fêtes de Reconvilier. L’Expo de printemps s’y tient du 5 au 7 avril. Elle est proposée par l’Union des commerçants et artisans de Reconvilier et environs (UCAR). Pour cette année, les organisateurs ont décidé de mettre en place différentes attractions pour essayer d’attirer « au moins autant de monde qu’en 2017 » selon Christian Bonjour, président de l’UCAR. Pour rappel, la dernière édition avait attiré environ 750 personnes.

La section Jura bernois de la Société suisse des entrepreneurs s’est notamment associée à l’événement. Elle proposera un stand sur lequel les visiteurs pourront se prendre en photo avec deux des meilleurs constructeurs de route du pays.

Pour cette édition, la commune de Tavannes fait office d’invité d’honneur.


Manque d’engagement

Si le public est attendu de pied ferme, les exposants aussi. Christian Bonjour ne le cache pas : il a eu de la peine à louer les 25 emplacements. Au final, seule une dizaine d’entre eux seront occupés par des artisans et commerçants de Reconvilier. Le reste est partagé entre d’autres professionnels du Jura bernois.

Pour expliquer ce manque d’intérêt, Christian Bonjour évoque plusieurs raisons : manque de personnel, de moyens financiers, indisponibilités ou simplement motivation à la baisse pour prendre part à ce genre d’événements.


Fusion avec Tavannes ?

Christian Bonjour arrivera à la fin de son mandat à la tête de l’UCAR l’an prochain. Et personne ne s’est réellement manifesté pour reprendre le poste. Pour éviter que l’association ne cesse de vivre, une solution est envisagée : la fusion avec l’Union des négociants et artisans de Tavannes (UNAT). La proposition sera soumise aux deux assemblées cette année. /amo


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus