Gyropodes et trottinettes électriques, attention danger

Le Bureau de prévention des accidents veut protéger les piétons et les cyclistes face à la ...
Gyropodes et trottinettes électriques, attention danger

Le Bureau de prévention des accidents veut protéger les piétons et les cyclistes face à la multiplication des engins électriques

Les hoverboards et autres engins électriques peuvent être dangereux. Les hoverboards et autres engins électriques peuvent être dangereux.

Le bpa n’est pas favorable à un assouplissement des conditions de circulation pour les trottinettes, gyropodes et autres monocycles électriques. Le Bureau de prévention des accidents a pris position récemment en ce sens. Seuls quelques engins de ce type sont actuellement autorisés à emprunter la voie publique en Suisse. La majorité d’entre eux doivent être utilisés sur les terrains privés. Face à la multiplication de ce type de moyens de locomotion, des voix s’élèvent pour demander une simplification des bases légales. Le bpa soutient ce principe mais ne souhaite pas adoucir les règles. Le Bureau de prévention des accidents invoque la sécurité des piétons. Il estime que les enfants et les personnes âgées qui se déplacent sur les trottoirs seraient davantage exposés aux collisions et au risque de blessures.

Le sort des piétons n’est pas le seul à préoccuper le bpa qui se soucie également de la sécurité des cyclistes. Pour le Bureau de prévention des accidents, partager l’espace limité des pistes cyclables avec d’autres usagers risque de compliquer encore un peu plus la situation. Le bpa estime donc qu’il faut adopter une approche restrictive en matière d’admission à la circulation des engins électriques assimilés à des véhicules. /comm - fco


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus