En cuisine pour promouvoir la mixité culturelle de la ville de Bienne

Le projet « Chefs en Cuisine » reprendra du service en septembre. Il comprend notamment l’organisation ...
En cuisine pour promouvoir la mixité culturelle de la ville de Bienne

Le projet « Chefs en Cuisine » reprendra du service en septembre. Il comprend notamment l’organisation d’événements culinaires mettant en valeur les saveurs des nationalités représentées dans la cité seelandaise

La diversité culturelle de la ville de Bienne passe par les assiettes. (Photo : nonante.ch ) La diversité culturelle de la ville de Bienne passe par les assiettes. (Photo : nonante.ch )

Les moments passés en cuisine peuvent être fédérateurs et socialement enrichissants. C’est du moins l’idée que s'en fait Hélène Moulin. Cette Française est arrivée à Bienne il y a quatre ans après avoir travaillé à New York dans le domaine de la finance et étudié à Honolulu. En 2017 elle a mis en place le projet « Chefs en Cuisine » en ligne avec ses valeurs. L’objectif étant de promouvoir la diversité culturelle de la ville de Bienne. Le projet s’est initialement déroulé sous forme d’événements à la Haus pour Bienne lors desquels cinq cuisiniers présentaient simultanément des plats de leurs pays.


Déménagement et nouvelle formule

Depuis plus d’une année le projet est en pause. Il s’est heurté à un manque d’espace et à une cuisine qui ne répondait pas aux normes. Les futurs locaux sont actuellement en travaux. Ils devraient ouvrir à la fin de l’été. La directrice et fondatrice de « Chefs en Cuisine » en a profité pour revoir et élargir son concept. Désormais, l’espace abritera une grande cuisine permettant à 12 personnes de préparer des plats simultanément et sera adapté aux personnes à mobilité réduite. Des cours de cuisine s’y dérouleront et les événements qui ont permis de faire connaître le projet auront d'abord lieu un dimanche par mois. L’espace pourra aussi être loué à des fins privées.


Un espace pour les pros

La deuxième cuisine super équipée sera une sorte de coworking culinaire. Elle permettra aux chefs qui souhaitent se lancer de mettre en valeur leurs créations en les photographiant et en les filmant. Selon Hélène Moulin, des études montrent que deux restaurants sur cinq passent le cap des cinq ans, en raison notamment des charges fixes. Son projet permettra ainsi aux personnes qui souhaitent lancer une activité professionnelle de le faire avec plus de flexibilité. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus