Les magasins éphémères comme réponse aux locaux vacants

Le concept permet aux enseignes de prendre la température en vue d’une future installation ...
Les magasins éphémères comme réponse aux locaux vacants

Le concept permet aux enseignes de prendre la température en vue d’une future installation permanente. Pour les autorités, l’occupation des surfaces vides permet de redynamiser le centre-ville de Bienne

Les magasins éphémères permettent bien que temporairement d'animer la vie commerciale des villes. Les magasins éphémères permettent bien que temporairement d'animer la vie commerciale des villes.

Une nouvelle enseigne s’installe à Bienne de façon éphémère. Un magasin « pop-up » a été inauguré il y a quelques semaines à la rue de Nidau, il y restera jusqu’à la fin du mois d’août. Il s’agit ainsi du premier magasin « pop-up » de commerce de détail à éclore dans la cité seelandaise.
La jeune marque de lunettes VIU présente un peu partout en Suisse et dans plusieurs pays d’Europe a l’habitude de ce genre d’affectation. Elle ouvre cinq à six magasins temporaires par an. Ils permettent de comprendre le marché local quant à une éventuelle implantation sur le long terme. Le cofondateur et directeur créatif de VIU Fabrice Aberhard :

Les échoppes éphémères permettent aussi d’occuper les nombreux locaux vacants dans les centres. Les autorités biennoises encouragent ce type d’utilisation transitoire pour une durée limitée, cela constituerait pour elle une richesse. Mais jusqu’en janvier du moins, le concept avait de la peine à prendre, comme l’avait alors annoncé la Communauté d’intérêts du centre-ville. Pour favoriser ce genre d’affectation, le Service Economie de la ville a même mis en place des instruments, comme des contrats types afin de simplifier le travail des gérances et propriétaires d’immeubles.

Pour le maire de Bienne et président de la Communauté d’intérêts du centre-ville, le premier magasin « pop-up » est donc de bon augure :

Erich Fehr indique encore que les services de la Ville sont en contact avec différents intéressés pour ce genre d’utilisation transitoire, mais ne peut dévoiler si d’autres magasins « pop–up » s’installeront à Bienne avant que cela ne se fasse. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus