Espace découverte Énergie accueille Tramelan en son sein

L’association Espace découverte Énergie (EdE) s’agrandit avec l’entrée de la commune de Tramelan ...
Espace découverte Énergie accueille Tramelan en son sein

L’association Espace découverte Énergie (EdE) s’agrandit avec l’entrée de la commune de Tramelan, elle change également de président

L'Espace découverte Énergie entend rassembler le monde autour des énergies renouvelables. (Photo: archives) L'Espace découverte Énergie entend rassembler le monde autour des énergies renouvelables. (Photo: archives)

Un nouveau président a été désigné pour porter l’Espace découverte Énergie (EdE). Patrick Tanner tient désormais les rênes de l’association dont le but est de promouvoir les énergies renouvelables. Le maire de St-Imier représentera sa commune à côté de celles de Cormoret, Courtelary et Villeret. Depuis le 18 mars et l’assemblée générale, Tramelan a également été accueillie au sein d’EdE. Patrick Tanner explique que ce changement est en lien avec l’extension prévue du parc éolien du Mont-Soleil au Jeanbrenin :

Jeudi lors d’une conférence de presse, les portes ouvertes d’EdE ont été présentées. Elles se tiendront du 11 au 12 mai autour du centre visiteurs de Mont-Soleil. Vous pouvez retrouver le programme complet de la manifestation ici. Notez qu’à cause de travaux, il faudra monter à Mont-Soleil depuis St-Imier en funiculaire ou prendre un chemin alternatif.


Se réconcilier avec la science

L’observatoire astronomique de Mont-Soleil sera présent pour l’événement. Il entend, grâce à la manifestation, notamment montrer l’importance de la science pourtant décriée dans notre société. L’observatoire ouvrira les portes de son bâtiment. En cas de beau temps, il sera possible de contempler le soleil à travers deux télescopes. Michel Quinquis est le président de la société d’astronomie de St-Imier « Les Pléiades ». Il revient sur le paradoxe qui existe entre l’utilisation de la science et sa représentation populaire :

L’HESB lutte contre la neige

L’hiver passé, la Haute école spécialisée bernoise (HESB) a testé des modules auto déneigeant sur la centrale photovoltaïque de Mont-Soleil. Elle a utilisé la technique pour pouvoir produire de l’électricité même en cas de précipitations. Thomas Schott est assistant au sein de l’institution dans le laboratoire photovoltaïque. Il explique pourquoi l’expérience a été menée à la centrale de Mont-Soleil :

L’HESB présentera notamment lors des portes ouvertes un vélo qui permet de produire de l’électricité. Pour rappel, la dernière édition des portes ouvertes à Mont-Soleil avait attiré 2’500 visiteurs sur les deux jours. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus