Fermetures de postes : le gouvernement bernois ne veut pas intervenir

Le gouvernement bernois ne veut pas demander de moratoire sur la fermeture des offices de ...
Fermetures de postes : le gouvernement bernois ne veut pas intervenir

Le gouvernement bernois ne veut pas demander de moratoire sur la fermeture des offices de postes. Il le fait savoir dans sa réponse à une motion de députation francophone au Grand Conseil

Le Conseil-exécutif déclare qu'il n'a pas à intervenir auprès de la Confédération concernant la fermeture d'offices postaux. (Image d'illustration) Le Conseil-exécutif déclare qu'il n'a pas à intervenir auprès de la Confédération concernant la fermeture d'offices postaux. (Image d'illustration)

Le canton de Berne n’a pas à intervenir contre les fermetures de bureaux de postes. Le Conseil-exécutif propose au Grand Conseil de rejeter une motion de la députation francophone. Le texte porté par la députée PLR de Perrefitte Virginie Heyer demande un moratoire sur la fermeture des offices de postes dans le canton de Berne. Pour le gouvernement, une telle intervention ne serait pas judicieuse.

Le Conseil-exécutif déclare qu’il est capital que l’économie et la population bernoise bénéficient d’une bonne fourniture de services postaux. Le canton s’emploie donc à ce que ces services soient conformes aux besoins et adaptés aux différentes régions. La forme que doit prendre l’offre postale est toutefois moins importante, selon le gouvernement. Il estime que l’ouverture d’agences postales en lieu et place d’office traditionnels peut aussi présenter des avantages, notamment en renforçant le commerce local. Il précise aussi que dans le canton de Berne, la Poste mène le dialogue directement avec les régions d’aménagement, les conférences régionales et les grandes villes, et que ce système a fait ses preuves.

Le gouvernement bernois ajoute enfin que la Confédération doit garantir la fourniture des services postaux et de paiement définis comme faisant partie du service universel, mais qu’elle n’a que peu d’influence sur les affaires opérationnelles de La Poste. Le canton de Berne n’a donc pas à intervenir dans ce dossier. /ast


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus