Une concurrence mal venue sur le DAB+

Les radios romandes s’inquiètent de l’arrivée de nouvelles radios commerciales et d’entreprises ...
Une concurrence mal venue sur le DAB+

Les radios romandes s’inquiètent de l’arrivée de nouvelles radios commerciales et d’entreprises sur le réseau numérique DAB+. Elles contestent une décision prise lundi par la ComCom

Photo d'illustration. Photo d'illustration.

L’offre en radios numériques va encore s’étoffer en Suisse romande mais aux dépens des radios régionales. C’est la crainte soulevée ce mardi par la société Romandie Médias SA, qui exploite le réseau numérique pour ces radios. Dans un communiqué diffusé mardi, Romandie Médias SA déplore la décision prise la veille par la ComCom ; l’autorité indépendante de régulation du marché des télécommunications a en effet écarté le projet proposé par Romandie Médias, lui préférant une offre concurrente portée par la nouvelle société DABCOM SA.

Pour les radios régionales, dont font partie les radios de BNJ FM, l’arrivée de ce nouvel acteur entraînerait « une rupture dangereuse avec l’apparition de radios d’entreprises et de radios commerciales françaises inutiles dans l’offre radiophonique romande ». De quoi « exacerber la concurrence et siphonner les revenus publicitaires en déclin des médias existants » sans valeur ajoutée éditoriale.

Romandie Médias souligne également que l’Office fédéral de la communication n’a pas soumis la Suisse alémanique à pareille concurrence. Pour ces raisons, Romandie Médias compte déposer un recours contre la décision de la ComCom auprès du Tribunal administratif fédéral. De son côté l’Association des radios régionales romandes entend poursuivre les activités de déploiement du DAB+ et renonce à fixer une date d’extinction de la FM annoncée jusqu’ici en 2024. /comm-gwe

Place publique reviendra sur cette annonce ce mercredi dès 18h20 en compagnie de Pierre Steulet, l'administrateur délégué de BNJ FM SA et président de Romandie Médias.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus