La création d'un centre d’éducation routière divise à Bienne

Un postulat déposé au Conseil de ville demandait de rechercher un emplacement approprié. pour ...
La création d'un centre d’éducation routière divise à Bienne

Un postulat déposé au Conseil de ville demandait de rechercher un emplacement approprié pour l’aménagement d’un centre d’éducation routière pour enfants et adultes

L’éducation routière pour enfants et jeunes fait  partie de l’enseignement scolaire selon le plan d'études. L’éducation routière pour enfants et jeunes fait  partie de l’enseignement scolaire selon le plan d'études.

Séance express jeudi soir pour le Conseil de ville de Bienne. Après avoir traité les affaires reportées depuis plusieurs séances, les élus sont finalement arrivés au terme de l’ordre du jour. Ils ont notamment débattu du postulat déposé par la socialiste Salomé Strobel.
L’élue demandait au Conseil municipal de rechercher un emplacement approprié pour l’aménagement d’un centre d’éducation routière pour enfants et adultes. Le texte demandait aussi à l’exécutif d’élaborer un projet correspondant d’installation permanente. Il a été accepté. Toutefois, une majorité du législatif a refusé de suivre l’exécutif qui souhaitait considérer le postulat comme étant réalisé.
Pour le Conseil municipal la création et l’exploitation d’un centre d’éducation routière engendreraient une charge financière supplémentaire conséquente tant en termes d’investissements que de dépenses périodiques à assumer. Un argument partagé par la droite.
Désormais, l’auteure du texte espère qu'il ne finira pas oublié dans un tiroir. Elle n’exclut pas de revenir avec une nouvelle proposition.

Actuellement, un centre existe à la Tissot Arena, mais il est uniquement exploité au printemps par la Police cantonale aux frais du canton de Berne. L’organisation PRO VELO Bienne-Seeland-Jura bernois y propose aussi des cours de conduite pour cyclistes. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus