Sécurité et endettement au menu du Conseil de ville de Bienne

Réuni mercredi soir, le Conseil de ville de Bienne a renoncé à renforcer la sécurité des parkings ...
Sécurité et endettement au menu du Conseil de ville de Bienne

Réuni mercredi soir, le Conseil de ville de Bienne a renoncé à renforcer la sécurité des parkings municipaux. Il s’est aussi penché sur la possibilité de mettre en place un système de frein à l’endettement

Le Parking du Palais des Congrès a fait l'objet de débat sur la sécurité. Il arrive que des personnes non autorisées s'y rendent notamment en soirée et durant la nuit. Le Parking du Palais des Congrès a fait l'objet de débat sur la sécurité. Il arrive que des personnes non autorisées s'y rendent notamment en soirée et durant la nuit.

Les autorités biennoises ne prendront pas de mesures supplémentaires pour améliorer la sécurité dans les parkings municipaux. La requête avait été formulée dans un postulat traité mercredi. Le texte demandait à installer un système de contrôle d’accès le soir et la nuit aux Parkings du Palais des Congrès et de la Vieille Ville. Cela permettrait d’éviter que des personnes non autorisées s’y rendent. Le postulat a été adopté et considéré comme étant déjà réalisé. Le conseiller de ville UDC et policier Luca Francescutto a cosigné le texte. Il s’est dit déçu par la décision des autorités de ne pas aller jusqu’au bout des choses, d’autant plus qu’elles ont reconnu certains problèmes d’incivilités: 

Toutefois, selon le Conseil municipal, le risque zéro n’existe pas. Par ailleurs, une telle mesure coûterait plusieurs centaines de milliers de francs pour trois parkings. La directrice des Finances Silvia Steidle :

Réduire la dette
Plus tôt dans la soirée, les élus ont débattu la motion du conseiller de ville PEV Thomas Brunner. Elle demandait la réduction de la dette de 20 millions de francs par an tout en maintenant le niveau d’investissements actuels, afin de limiter les dégâts pour les générations futures.  Le législatif a accepté la requête sous la forme moins contraignante du postulat et a refusé par 25 voix contre 24 de le considérer comme étant réalisé. Bien que possible en théorie, la requête est jugée « irréaliste » par le Conseil municipal. Par ailleurs, dans le cadre de la révision du règlement de la ville, une réflexion sur l’utilité ou non d’introduire un système de frein à l’endettement est en cours d’élaboration.  A la fin de l'année, la dette de la ville de Bienne devrait atteindre 860 millions de francs.


Pub religieuse
Le Parlement a encore accepté le postulat de Mohamed Hamdaoui (PDC) demandant à interdire la publicité religieuse sur les bus. Les autorités vont désormais engager une clarification approfondie sur le sujet. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus