Une révision des salaires requise chez BKW

Le Conseil-exécutif demande à BKW d'analyser son modèle salariale pour ses cadres. Il estime ...
Une révision des salaires requise chez BKW

Le Conseil-exécutif demande à BKW d'analyser son modèle salariale pour ses cadres

La directrice des BKW, Suzanne Thoma (photo d'archives)  La directrice des BKW, Suzanne Thoma (photo d'archives) 

Le gouvernement bernois veut revoir le salaire des cadres de BKW. Le Conseil-exécutif indique, dans un communiqué publié mardi matin, être préoccupé par le modèle de rémunération des dirigeants. Le canton de Berne, actionnaire principal du groupe énergétique, demande au conseil d’administration de procéder à un réexamen et à une adaptation de sa politique salariale afin d’éviter de renvoyer une image nuisible à l’entreprise.

Selon le rapport 2018, l'ensemble des membres du conseil d'administration a perçu une rémunération de 900'000 francs pour l'exercice écoulé, dont 387'000 pour le président Urs Gasche. Cela représente une hausse de près de 14% sur un an. Au niveau de la direction générale, la directrice Suzanne Thoma a reçu l'an dernier une rémunération totale de 2 millions de francs, en hausse de 56 % par rapport à 2017. L'ensemble de la direction de BKW a touché 5,7 millions, soit une augmentation de près de 18%. Le Conseil-exécutif demande à l'entreprise d’éviter de telles fluctuations à l’avenir.

BKW a immédiatement réagi mardi matin, également par voie de communiqué. Le conseil d’administration de la société bernoise indique « avoir pris connaissance de la position du Conseil-exécutif sur l’évolution des indemnités de la direction du groupe de BKW ». Il annonce avoir chargé le comité de rémunération et de nomination d’examiner le modèle d’indemnisation en vigueur actuellement et de lui faire une proposition. Le président du conseil d’administration s’exprimera à ce sujet à l’occasion de l’assemblée générale du 24 mai 2019, précisent encore les dirigeants de BKW. /comm-nme  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus