Berne : des rentrées exceptionnelles améliorent les comptes cantonaux

Le canton de Berne a enregistré un meilleur bénéfice que prévu en 2018. Il souhaite profiter ...
Berne : des rentrées exceptionnelles améliorent les comptes cantonaux

Le canton de Berne a enregistré un meilleur bénéfice que prévu en 2018. Il souhaite profiter de ce bon résultat pour anticiper les importants défis à venir ces prochaines années

Beatrice Simon, directrice des finances du canton de Berne. (Photo : archives) Beatrice Simon, directrice des finances du canton de Berne. (Photo : archives)

Un bénéfice meilleur que prévu pour le canton de Berne. Il a enregistré l’an dernier un excédent de revenu de 261 millions de francs, alors que les prévisions tablaient sur un gain de 108 millions. Ce bon résultat présenté ce mardi s’explique par différents facteurs.

Le premier concerne les rentrées fiscales, qui ont dépassé les attentes de 164 millions de francs. Cela est dû à l’effet bénéfique de la conjoncture, selon la Direction des finances.

Le deuxième effet positif est à mettre en lien avec la Banque nationale Suisse. Elle a versé l’an dernier un double dividende qui ne figurait pas au budget et dont 55 millions ont été directement affectés au compte de résultats. Le solde de 26 millions a été affecté au Fonds des redistributions de la BNS, qui atteint son montant maximal légal de 250 millions de francs.

Troisième facteur explicatif : des gains comptables réalisés sur la vente d’immobilisations inscrites au patrimoine financier. Le canton a notamment cédé un terrain à la ville de Berne pour 118 millions de francs. La Direction des finances indique que sans cette vente et le dividende de la BNS, des rentrées extraordinaires, le résultat serait proche du budget.

En ce qui concerne les investissements, ils sont inférieurs de 83 millions à ce qui était prévu. Cela s’explique par des retards de projets, mais aussi par des transferts comptables.

Le canton compte sur ce bon résultat pour agir et mettre en œuvre sa vision « Engagement 2030 ». Il propose donc au Grand Conseil de prélever 150 millions pour les affecter au futur Fonds de financement de projets d’investissements stratégiques, qui sera discuté cet automne.

Malgré ce bénéfice meilleur que prévu, les défis restent importants pour le canton de Berne. Ils se traduisent notamment par la baisse des revenus de la péréquation financière et la hausse massive des besoins d’investissement à partir de 2022, pour lesquels il manquera 500 à 700 millions de francs. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus