La Paléontologie A16 tourne la page et sort un livre

Après 20 ans, la mission de la paléontologie A16 prend fin. Pour l’occasion, un ouvrage destiné ...
La Paléontologie A16 tourne la page et sort un livre

Après 20 ans, la mission de la paléontologie sur le tracé de l'autoroute Transjurane prend fin. Pour l’occasion, un ouvrage destiné au grand public sort de presse

Environ 20'000 traces de dinosaures ont été découvertes et documentées durant les fouilles de l'autoroute Transjurane. Ce qui en fait le site le mieux documenté du monde, selon les responsables de la Paléontologie A16. (Photo : archives) Environ 20'000 traces de dinosaures ont été découvertes et documentées durant les fouilles de l'autoroute Transjurane. Ce qui en fait le site le mieux documenté du monde, selon les responsables de la Paléontologie A16. (Photo : archives)

L’heure est au bilan pour la Paléontologie A16. Après 20 années de fouilles et d’études liées à la construction de l’autoroute Transjurane entre Choindez et Boncourt, la mission scientifique arrive à son terme. Elle prendra fin officiellement le 30 juin 2019. Jeudi matin, les représentants de l’Office fédéral des routes (OFROU), de la République et Canton du Jura (RCJU) et de la Paléontologie A16 se sont réunis à Delémont, là où les traces de dinosaures sont conservées, pour dresser le bilan de ces années d’études et de découvertes. Ils en ont profité pour présenter un ouvrage de synthèse destiné au grand public intitulé « PaléOdyssée ».


Les fouilles en quelques chiffres

Qui dit bilan, dit chiffres. En voici quelques-uns présentés jeudi matin. Près de 20'000 traces de dinosaures ont été découvertes et plus de 700 pistes. 64 sites ont été fouillés et 73'952 objets paléontologiques ont rejoint la collection, un « patrimoine inestimable » selon Martial Courtet, ministre jurassien de la culture. Le financement de la Paléontologie A16 s’élève à 80 millions de francs, dont 95% ont été financés par l’ORFOU et le reste par la RCJU. 211 personnes ont travaillé pour la Pal A16. Les découvertes paléontologiques, qui sont la propriété à la RCJU, seront gérées par le JURASSICA Museum à Porrentruy.


Des découvertes très bien documentées

Ce qui fait la particularité de ces découvertes, c’est qu’elles ont été largement documentées. Selon Jean-Paul Billon-Bruyat, responsable de la Paléontologie A16, « C’est le site de traces de dinausaures le mieux documenté au monde » :

Un ouvrage pour « rendre » les découvertes au public

La fin de la Paléontologie A16 est marquée par la publication d’un livre destiné au grand public. Intitulé PaléOdyssée, l’ouvrage synthétise en 200 pages les 20 années de fouilles. Sa publication est financé par l’OFROU.

La paléontologue Géraldin Paratte s’est notamment occupée de rédiger les textes. Elle nous explique les objectif du livre :

/tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus