Menuiserie détruite à Sornetan

Un incendie s’est déclaré vendredi matin au centre du village de Sornetan. Le sinistre est ...
Menuiserie détruite à Sornetan

Un incendie s’est déclaré vendredi matin au centre du village de Sornetan. Le sinistre est maitrisé, personne n'est blessé mais les dégâts sont très importants 

Les flammes ont très rapidement consumé la menuiserie aux premières heures du matin (photo: police cantonale bernoise) Les flammes ont très rapidement consumé la menuiserie aux premières heures du matin (photo: police cantonale bernoise)

Le cœur de Sornetan est en cendres. La menuiserie Juillerat & Christen située en plein centre du village a été ravagée par les flammes tôt vendredi matin. L’alarme a été donnée vers 5 heures du matin. Personne n’a été blessé mais les locaux de l’entreprise, les appartements annexes, des garages et plusieurs véhicules ont été entièrement détruits.

L’intervention a nécessité la mobilisation des pompiers de la Birse, Val d’Or, du CRISM, de Tramelan et de Bienne. Au total, une quarantaine d’hommes ont lutté pour venir à bout de cet imposant brasier. Selon Cédric Liechti commandant des pompiers de Val d’Or et chef d’intervention, les opérations ont été particulièrement complexes en raison de l’intensité des flammes et de l’eau qui venait à manquer pour les éteindre. Heureusement, des agriculteurs ont prêté main-forte aux soldats du feu en venant les ravitailler avec des tonneaux à pression. En fin de matinée, l’incendie était maîtrisé et une veille a été mise en place pour minimum 24 heures afin de surveiller les foyers encore fumants.


 

Les bureaux de la menuiserie ont également été complétement détruits Les bureaux de la menuiserie ont également été complétement détruits

Ce sinistre touche de plein fouet le maire de Petit-Val, copropriétaire de la menuiserie et locataire des lieux. André Christen, profondément choqué, nous a confié avoir été réveillé par les cris et les klaxons des voisins alors que les flammes avaient déjà détruit le toit de la menuiserie.

Les locaux avaient déjà été la proie du feu il y a 20 ans et tout avait été reconstruit à neuf. À l’époque, l’explosion d’une bombe aérosol avait provoqué l’étincelle à l’origine de l’incendie. La police cantonale bernoise a lancé une enquête pour déterminer les causes de ce second sinistre. /nme + jre



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus