Les communes du Jura bernois peuvent souffler

Le Grand Conseil est revenu sur sa décision de réduire la manne de la péréquation financière ...
Les communes du Jura bernois peuvent souffler

Le Grand Conseil est revenu sur sa décision de réduire la manne de la péréquation financière aux petites communes. Il a accepté mardi deux motions qui demandaient de faire machine arrière

    Le Grand Conseil a fait marche arrière mardi en fin de journée. (Photo: archives) Le Grand Conseil a fait marche arrière mardi en fin de journée. (Photo: archives)

C’est un soulagement pour les communes du Jura bernois. Le Grand Conseil a très largement accepté mardi soir deux motions qui demandaient d’enterrer la révision de la péréquation financière. C’est pourtant bien lui qui avait voté en septembre dernier une déclaration de modification pour réduire la dotation minimale et ainsi encourager les petites communes à fusionner. Les députés n’avaient clairement pas mesuré les conséquences de leur décision lorsqu’ils ont enjoint le Conseil-exécutif à diminuer sa manne aux communes dans le cadre de la péréquation financière. Le but de l’opération était d’économiser 9 millions de francs et d’inciter les fusions de communes mais cette modification aurait été dramatique pour les caisses communales du Jura bernois. Selon des simulations, la région aurait perdu environ 1,6 millions de francs. La commune de Moutier, durement touchée, se serait vue privée de 385'000 francs. Comble de l’ironie, Valbirse qui a déjà fusionné n’aurait pas été épargnée, bien au contraire, elle aurait dû faire face à une baisse de plus de 200'000 francs par an. Bien que satisfaite de ce volte-face du parlement, la directrice des finances, Béatrice Simon n’a pas manqué de rappeler aux députés qu’elle les avait averti en septembre dernier qu’une réduction de la dotation minimale n’était pas un procédé optimal pour encourager les fusions de communes. /nme


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus