Des milliers de femmes se mobilisent pour la grève

Depuis mardi, nos journalistes vous proposent des sujets en lien avec la journée du 14 juin ...
Des milliers de femmes se mobilisent pour la grève

Depuis mardi, nos journalistes vous proposent des sujets en lien avec la journée du 14 juin. Vidéos, interviews, historique en matière d’égalité, retrouvez toutes les informations relatives à la grève des femmes dans cet article

Illustration : Caroline Toussaint Illustration : Caroline Toussaint

Vingt-huit ans après le débrayage national de 1991, les femmes (et quelques hommes aussi) se mobilisent pour l’égalité vendredi 14 juin. Une grève des femmes qui revendique l’égalité salariale, la protection des droits des femmes dans le monde, des actions contre le sexisme et une meilleure représentation politique, notamment.

Depuis mardi, la rédaction vous propose des sujets en lien avec cette journée de mobilisation.

Retrouvez ici tous les articles relatifs à la grève des femmes

Une marée humaine violette, à Delémont (photo : Jonathan Vallat) Une marée humaine violette, à Delémont (photo : Jonathan Vallat)

Une galerie photo de la manifestation à Delémont est à retrouver ici.

Une mobilisation festive à Bienne

Les organisatrices sont satisfaites

Raphaël Chalverat était au cœur du défilé dans les rues delémontaines avec Jeanne Beuret, co-présidente de l’association grève des femmes interjurassienne, qui ne s’attendait pas à voir autant de monde :

Les manifestants sont finalement arrivés dans la cour du château, à Delémont. Les manifestants sont finalement arrivés dans la cour du château, à Delémont.

C'est réjouissant de voir la Place Centrale remplie de personnes

À Bienne, un cortège a défilé à travers la ville vendredi en fin d’après-midi. Diverses activités étaient toutefois au programme depuis 11 heures sur la Place Centrale. Pour parler de cette journée de mobilisation, nous avons contacté sur place Anne-Valérie Zuber, coordinatrice de la grève des femmes à Bienne :

Vêtus de violet, près de 4’000 participants ont martelé plusieurs slogans à Delémont, comme « on est tous égaux » ou encore « Girl power ». À 15h24, c’est une véritable clameur qui s’est élevée de la foule pour marquer l’heure à laquelle les femmes travaillent gratuitement compte tenus des inégalités salariales. Thomas Nagy a passé son vendredi après-midi au cœur du rassemblement. Son reportage :

Ca coûte trop cher, d'avoir ses règles

Illustration : Caroline Toussaint Illustration : Caroline Toussaint

Plus de 11'000 personnes ont signé la pétition Bloody Unfair-Baissons la taxe tampons pour faire baisser la taxe sur les produits d'hygiène féminine. Le texte a été remis vendredi matin au Parlement, à l’occasion de la grève des femmes.

Actuellement, les produits d’hygiène féminine sont imposés au taux de 7,7%. Une taxe rose, selon l’organisation Campax, à l’origine de la pétition.

Lancé le 8 mars, lors de la journée internationale des femmes, le texte exige que les tampons, les serviettes et autres protège-slip bénéficient du taux réduit de TVA à 2,5%. Un taux qui est appliqué aux produits de consommation courante, comme l’eau ou le pain, mais aussi... au Viagra.

La femme qui m'inspire fait partie des grandes gueules, c'est Pink !

Les animateurs de votre radio se sont mobilisés pour vous parler de personnalités féminines qui les inspirent. Par leurs vies, leurs combats, leurs métiers et sous bien d'autres aspects, elles ont fait ou font encore avancer la cause des femmes dans notre pays et sur la planète.

Retrouvez d'autres portraits de femmes inspirantes ici.
Nous revendiquons l'égalité et surtout la solidarité

A Moutier, environ 170 personnes se sont réunies au passage du Centre sur appel du Collectif Moutier Grève des femmes. Initiatrice de l’événement, Christine Hirschi nous explique pourquoi il était important, pour elle, de tenir une telle manifestation en Prévôté.

Cette grève, c'est l'occasion de mettre sa pierre à l'édifice

Les députées au Grand Conseil bernois, Moussia de Watteville (à gauche) et Maurane Riesen (à droite), étaient les invitées de La Matinale RJB en ce 14 juin, date de la grève des femmes. Les députées au Grand Conseil bernois, Moussia de Watteville (à gauche) et Maurane Riesen (à droite), étaient les invitées de La Matinale RJB en ce 14 juin, date de la grève des femmes.

Les députées au Grand Conseil bernois Moussia de Watteville (les Verts) et Maurane Riesen (PSA) ont participé à La Matinale de RJB. Et la matinée a commencé en musique :

Au Parlement, on compte 55 femmes pour 160 sièges. Doit-on faire mieux ? La réponse de Moussia de Watteville :

Nous avons proposé aux deux invitées d'écouter des sons d'archive...

Elles nous révèlent l'endroit où elles font la grève en ce 14 juin :

Pour moi, le féminisme, c'est le respect des individus

Image : illustration Image : illustration

Toutes les femmes ne font pas face aux mêmes oppressions. Il est donc difficile de faire entendre toutes les voix. Les femmes transgenres sont souvent les oubliées du mouvement féministe. Jeune femme trans, Agwad participera aux manifestations de ce jour. Elle nous a livré son regard sur la grève.

J'ai été bercée par la Formule 1

Maude Studer. Maude Studer.

Pilote de rallye… une passion que Maude Studer pratique depuis son plus jeune âge. La Chaux-de-Fonnière de 30 ans a fait ses premiers tours sur un circuit à 18 ans, dès qu’elle a obtenu son permis de conduire. Sa passion du moteur a pris une grande place dans sa vie puisqu’elle a abandonné son métier de prof pour se lancer dans une autre forme d’enseignement  : celui de la conduite. Elle est actuellement monitrice d’auto-école dans la Métropole horlogère. Pilote de rallye, un sport qui, selon les clichés, reste plutôt masculin. A l’occasion de la journée de la grève des femmes, nous lui avons demandé comment était née cette passion  ? Si ses parents y étaient pour quelque chose  ?

La priorité, c'est l'égalité salariale

Nous nous sommes rendus dans la rue avec notre caméra et notre micro et nous vous avons interrogés : et vous, vous faites quoi le 14 juin ?

Il y a beaucoup de choses sur lesquelles on peut avoir de l'emprise.

Les enjeux sociaux mis en avant lors de la grève des femmes sont multiples ! Le commentaire de Léandre Berret est à réécouter ici.

Portraits de femmes

A l’occasion de la grève des femmes, nos correspondants à Berne, Serge Jubin et Jérôme Favre, ont brossé le portrait de femmes influentes.

De gauche à droite : Monika Rühl, directrice d’Economiesuisse, Isabelle Chassot, directrice de l’Office fédéral de la culture, Marina Carobbio, présidente de Assemblée fédérale et du Conseil National et Suzanne Thoma, directrice des BKW. Illustrations : Caroline Toussaint. De gauche à droite : Monika Rühl, directrice d’Economiesuisse, Isabelle Chassot, directrice de l’Office fédéral de la culture, Marina Carobbio, présidente de Assemblée fédérale et du Conseil National et Suzanne Thoma, directrice des BKW. Illustrations : Caroline Toussaint.

La directrice d’Economiesuisse est passée des lettres universitaires à la défense d’une organisation très libérale. Potrait de Monica Rühl :

Interview de la Fribourgeoise Isabelle Chassot. Directrice de l’Office fédéral de la culture depuis 2013, elle a d’abord été députée au Grand Conseil à 26 ans, avant de devenir conseillère d’Etat dix ans plus tard :

Présidente de l'Assemblée fédérale et du Conseil National, Marina Carobbio revient sur son parcours :

Nous avons donné la parole à Suzanne Thoma, directrice des BKW:

Testez vos connaissances !

À quelle date toutes les Suissesses ont-elles pu voter au niveau cantonal ? Quelle charge représentent les tâches ménagères ? Combien de femmes ont accédé au Conseil fédéral ? Testez vos connaissances sur l’égalité et les droits des femmes dans notre quiz :

Quelques erreurs ? Pas d'inquiétude ! Nous vous avons concocté un historique des dates clefs en matière de droits des femmes. Vous pouvez le retrouver ici.

Ohli, ohli, ohlà, c’est la grève féministe, c’est la grèv’ pour tous nos droits

Cantamila au féminin de La Chaux-de-Fonds a enregistré une chanson dont les paroles ont été créées par le collectif neuchâtelois de la grève féministe. Elle sera chantée dans toute la Suisse romande vendredi 14 juin :

Les paroles sont à retrouver ci-dessous :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus