Les requérants déboutés doivent abandonner leurs activités

Le canton de Berne a tenu à rappeler que tous les requérants d’asile déboutés doivent arrêter ...
Les requérants déboutés doivent abandonner leurs activités

Le canton de Berne a tenu à rappeler que tous les requérants d’asile déboutés doivent arrêter leurs activités lucratives et ce même s’ils sont en train d’effectuer un apprentissage

Le canton de Berne a tenu à rappeler les règles en ce qui concerne les procédures d'asile et le travail. (Photo: ldd) Le canton de Berne a tenu à rappeler les règles en ce qui concerne les procédures d'asile et le travail. (Photo: ldd)

Le canton de Berne n’a pas de marge de manœuvre. C’est en ces mots que le gouvernement a rappelé par communiqué vendredi l’obligation pour les requérants d’asile déboutés de cesser toute activité lucrative. « Admettre tous les requérants d’asile déboutés ayant une place d’apprentissage serait contraire au droit et contournerait la volonté politique consistant à distinguer intégration et expulsion ». Les personnes effectuant un stage ou un préapprentissage sont aussi concernées. « L’employeur qui recrute un requérant d’asile dont la procédure est en cours doit envisager la possibilité que la demande soit rejetée ».

De plus, le gouvernement a indiqué que les requérants d’asile déboutés sont explicitement exclus des mesures d’intégration. Le canton a encore rappelé que les demandes d’asile sont traitées au niveau national par le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM). /jrg


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus