La plaque « Place du 18 juin » réapparaît à Mont-Girod

La signalisation accrochée sur la fontaine devant l’Hôtel de Ville à Moutier avait disparu ...
La plaque « Place du 18 juin » réapparaît à Mont-Girod

La signalisation accrochée sur la fontaine devant l’Hôtel de Ville à Moutier avait disparu dans la nuit de vendredi à samedi. Le Groupe Sanglier a annoncé dimanche lors de la Fête de Mont-Girod l’avoir arrachée

L'un des membres du Groupe Sanglier est monté sur scène en exhibant la plaque. L'un des membres du Groupe Sanglier est monté sur scène en exhibant la plaque.

La plaque « Place du 18 juin » volée à Moutier est réapparue dimanche à Mont-Girod, sur les hauteurs de Champoz. Elle avait disparu dans la nuit de vendredi à samedi. La fontaine devant l’Hôtel de Ville avait été rebaptisée il y a un mois, à l’occasion de la Fête de la Liberté.

La riposte des Sangliers

La Place de l’Hôtel de Ville à Moutier se nomme désormais « Place Winis », en hommage à Marcel Winistoerfer, maire de Moutier. Cette nouvelle action est l’œuvre du Groupe Sanglier qui estime que le maire « a grandement contribué au capotage de la votation du 18 juin ». Les Sangliers ont aussi reconnu avoir arraché la plaque « Place du 18 juin » apposée par les autonomistes il y a un mois. Ils dénoncent ce premier geste qu’ils jugent comme étant un manque de respect et de considération pour l’autre moitié de la population désirant rester dans le canton de Berne.

Les Sangliers indiquent avoir emprunté et non pas volé cette plaque. Ils se disent prêts à la rendre, à condition que la validité du vote du 18 juin sur l’appartenance cantonale de Moutier soit définitivement confirmée. L’action du Groupe Sanglier ne se limite pas à la fontaine. Il a renommé une partie des rues de la cité prévôtoise. Un moyen d’exprimer son ras-le-bol et son indignation vis-à-vis des autonomistes. Le nouvel index des rues prévotoises sera prochainement consultable sur la page Facebook des Sangliers.

La parole aux candidats

Lors de la partie officielle, plusieurs candidats du Jura bernois au Conseil national ont pris la parole afin de se présenter. Ils ont aussi mis en avant leurs objectifs de campagne. Plusieurs partis politiques étaient représentés. Certains candidats ont évoqué les incertitudes liées à l’avenir de Moutier. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus