« Les jeunes médecins se protègent, et ils ont raison ! »

La spécialisation généraliste attire à nouveau les jeunes médecins suisses, aussi dans le ...
« Les jeunes médecins se protègent, et ils ont raison ! »

La spécialisation généraliste attire à nouveau les jeunes médecins suisses, aussi dans le Jura bernois. Cela s’explique notamment par de meilleures conditions de travail que celles connues par leurs aînés

Geoffroy Horton, directeur des Médicentres de Moutier et Tavannes, en compagnie de Bettina Simon, assistante en médecine générale depuis deux mois dans la cité prévôtoise. Geoffroy Horton, directeur des Médicentres de Moutier et Tavannes, en compagnie de Bettina Simon, assistante en médecine générale depuis deux mois dans la cité prévôtoise.

Le regain d’intérêt des jeunes médecins pour la spécialisation de généraliste annoncé mercredi par le canton de Berne se confirme aussi dans la région. Le directeur des Médicentres de Moutier et Tavannes, Geoffroy Horton, nous a confié jeudi matin qu’une dizaine de jeunes médecins ont ou vont réaliser un stage de six mois en médecine générale dans la région. Deux facteurs expliquent ce regain d’intérêt selon lui : d’une part la mise sur pied de lieux de formation adaptés, comme les Médicentres, et d’autre part de meilleures conditions de travail. Les nouveaux médecins généralistes ne veulent plus travailler 70 à 80 heures par semaine :

Bettina Simon fait partie des jeunes médecins qui ont choisi de faire de l’assistanat en médecine générale à Moutier. Elle est arrivée il y a deux mois dans la cité prévôtoise. Il y a quelques années, comme la plupart des étudiants suisses, elle ne se destinait pas du tout à cette spécialisation. Mais les choses ont changé :

Parmi les médecins qui ont déjà effectué leur assistanat de généraliste dans la région, trois ont déjà décidé de poursuivre leur carrière à Moutier ou Tavannes. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus