Internés par l’État sans avoir commis un délit

Jusqu'en 1981 en Suisse, près de 60’000 personnes adultes ont subi un internement administratif ...
Internés par l’État sans avoir commis un délit

Jusqu'en 1981 en Suisse, près de 60’000 personnes adultes ont subi un internement administratif ordonné par l’État. Des experts ont fait la lumière sur cette page sombre de notre histoire au 20e siècle

La commission indépendante d'experts s'est penchée sur les internements administratifs, pratiqués en Suisse durant le 20e siècle. Les trois derniers ouvrages viennent de paraître. La commission indépendante d'experts s'est penchée sur les internements administratifs, pratiqués en Suisse durant le 20e siècle. Les trois derniers ouvrages viennent de paraître.

Elles n’ont pas commis de délit et pourtant elles ont été privées de leur liberté : en Suisse, près de 60'000 personnes adultes ont subi un internement administratif durant le siècle dernier, et ce jusqu’en 1981. Une commission indépendante d’experts (CIE) a fait ces dernières années la lumière sur cette page sombre de notre histoire, encore souvent méconnue. Les résultats de leurs recherches font l’objet de plusieurs ouvrages, dont les trois derniers viennent de paraître.

On y apprend notamment que ces internements étaient pratiqués dans tous les cantons avec plus ou moins d’arbitraire et d’opacité. Mais dans tous les cas, ces mesures coercitives étaient décidées par des représentants de l’État et non par une instance judiciaire.

Matthieu Lavoyer, historien neuchâtelois et membre durant trois ans de la Commission d'experts indépendants. Matthieu Lavoyer, historien neuchâtelois et membre durant trois ans de la Commission d'experts indépendants.

Notre entretien avec l’historien neuchâtelois, Matthieu Lavoyer, collaborateur scientifique de cette commission indépendante d’experts durant trois ans :

Des violations de l'État de droit

Instituée par le Conseil fédéral en novembre 2014, la CIE a recueilli et analysé ces quatre dernières années des milliers de documents d'archives, y compris des témoignages des survivants. Une façon de réhabiliter les victimes de ces internements, elles qui n’avaient pour ainsi dire aucun moyen de faire valoir de leurs droits. Matthieu Lavoyer :

Reconnaître les souffrances infligées

Toutes les publications de la CIE sont disponibles aux éditions neuchâteloises Alphil, et accessibles gratuitement, sous forme de livre électronique, sur le site internet de la commission. La série comprend un livre de portraits, un volume consacré à la diffusion du travail de la CIE, six volumes de recherche et un volume consacré aux sources. Un rapport final destiné au Conseil fédéral sera publié en septembre 2019.

Notez également qu'un cycle de conférences historiques est organisé sur le sujet au CIP, à Tramelan. La prochaine aura lieu le 25 septembre et sera animée par Pascal Flotron, ancien procureur des mineurs et  ancien président de l’Autorité de Protection de l’Enfant et de l’Adulte du Jura bernois. /gwe-jrg-ats


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus