Un brunch à la ferme, ça se prépare

En ce jour de fête nationale, plusieurs exploitations de la région ont ouvert leurs portes ...
Un brunch à la ferme, ça se prépare

En ce jour de fête nationale, plusieurs exploitations de la région ont ouvert leurs portes pour les traditionnels brunchs de 1er août

(archive) (archive)

C’est jour de fête nationale, une date qui pour beaucoup rime avec « brunch à la ferme ».

Dans la région, plusieurs exploitations ont ouvert leurs portes pour accueillir plusieurs milliers convives en toute simplicité…pour les invités du moins, parce que du côté des paysans, un brunch demande beaucoup d’organisation.

David Rothenbühler est agriculteur à Boécourt. C’est la troisième fois qu’il ouvre les portes de sa ferme pour le 1er août:

Organiser un brunch c’est aussi composer avec un cahier des charges et savoir gérer les quantités. Stéphanie Rothenbühler :

/vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus