Cinq apparentements pour le National dans le canton de Berne

Les partis et les groupements politiques ont déposé lundi leurs apparentements de listes en ...
Cinq apparentements pour le National dans le canton de Berne

Les partis et les groupements politiques ont déposé lundi leurs apparentements de listes en vue des élections au Conseil national. La droite part divisée

Les élections auront lieu le 20 octobre prochain. (Photo : archives) Les élections auront lieu le 20 octobre prochain. (Photo : archives)

Comme il y a quatre ans, les partis et les groupements politiques ont déposé cinq apparentements de listes dans le canton de Berne en vue des élections au Conseil national. Au total, 651 candidats répartis sur 34 listes sont en lice pour les 24 sièges à repourvoir.

Il n'y a pas eu de surprises à l'échéance du délai pour le dépôt des apparentements et des modifications de listes lundi à 12h00. La droite part divisée, le PLR n'ayant pas voulu conclure d'apparentement avec l'UDC.

Plus fort parti du canton, l'UDC a donc conclu un appartement avec sa liste Jeune et avec le groupement « Santé-Energie-Nature ». Le PLR n'apparente sa liste qu'avec ses deux listes Jeune, selon un communiqué de la Chancellerie diffusé lundi.

L'apparentement le plus important avec dix listes regroupe des formations du centre avec notamment le Parti bourgeois-démocratique (PBD), les Vert'libéraux, le Parti évangélique (PEV), le PDC, le PDC liste romande et le Parti Pirates.

A gauche, les quatre listes du Parti socialiste, la liste Hommes, la liste Femmes, la liste Jeune et la liste internationale formée de Suisses qui travaillent à l'étranger, sont apparentées aux listes des Verts et à celle du POP.

Enfin, un 5e apparentement regroupe des partis situés à droite de l'échiquier politique comme l'Union démocratique fédérale (UDF) et les Démocrates Suisses avec des regroupements plus anecdotiques comme la liste JUTZIPhilipp qui ne compte qu'un seul candidat ou la liste Les Mousquetaires.

Dans le canton de Berne, les places seront d'autant plus chères que le nombre de sièges au Conseil national passera de 25 à 24 pour des raisons démographiques.
/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus