AGGLOlac en consultation publique

Le projet de nouveau quartier prévu pour 1500 habitants au bord du lac de Bienne a franchi ...
AGGLOlac en consultation publique

Le projet de nouveau quartier prévu pour 1500 habitants au bord du lac de Bienne a franchi une nouvelle étape. La mise en consultation publique débute jeudi et durera un mois

Le projet de quartier est porté par la société Mobimo, Bienne et Nidau. (Photo: Mobimo) Le projet de quartier est porté par la société Mobimo, Bienne et Nidau. (Photo: Mobimo)

Rapprocher la ville de Bienne du lac. C’est l’ambition du projet AGGLOlac. Il entrera dès jeudi dans une nouvelle phase. En vue de la mise en dépôt publique de la réglementation fondamentale, en matière de construction, les promoteurs du projet ont fait le point mardi. Les dossiers seront consultables à partir de ce jeudi durant 30 jours. La procédure permettra aux particuliers et aux entreprises concernés, ainsi qu'aux organisations ayant le droit d'opposition, de donner leurs avis. Une séance d’information publique est prévue le 3 septembre à 19h à la Halle Dispo à Nidau. Ce projet de développement urbain devrait être soumis aux citoyens de Bienne et de Nidau au début de l'été 2020.


Droit de superficie

Les autorités ont notamment réglé les modalités qui régissent l’octroi des terrains. Au début, il était prévu que Bienne et Nidau vendent les terrains à l’investisseur Mobimo. Toutefois, une motion adoptée en 2017 par le Conseil de ville de Bienne a changé la donne. Les autorités ont dû trouver un moyen de répondre au texte qui exige que les parcelles de la ville de Bienne soient attribuées en droit de superficie.
Les deux collectivités publiques vont octroyer 60% de leurs terrains en droit de superficie et vendre les 40 % restants. Avec cette répartition, le site restera en majeure partie la propriété des pouvoirs publics comme cela avait été exigé par les milieux politiques.

Bienne et Nidau comptent avec un rendement de 95 millions de francs sur leurs terrains. Elles investiront environ la moitié dans des travaux de viabilisation du terrain qui sera remis à la société immobilière. Elles utiliseront l'autre moitié pour aménager les surfaces et les infrastructures publiques.


Combat citoyen
Actuellement, deux associations se sont constituées pour lutter contre AGGLOlac. « Stop AGGLOlac » compte plus de 300 membres. Selon l’un de ses co-présidents, Tobias Egger, une assemblée générale extraordinaire est prévue afin d’examiner la mise à l’enquête. A ce stade, il juge d’un bon œil le redimensionnement du projet annoncé cet été. Le deuxième groupe d’opposants « Zentralparc » a aussi annoncé devoir se réunir dans les prochains jours afin de réfléchir aux suites à donner.


Longue planification

Lancé en 2008, ce projet de développement urbain a donné lieu à un concours d'idées en 2013. Il comprendra notamment une tour de 48 mètres de haut ainsi que des infrastructures de loisirs. L'accès au lac restera garanti.
Ce quartier doit s'ouvrir à un large public et ne pas se transformer en une sorte de ghetto. Le promoteur privé promet de réserver 18% des surfaces résidentielles pour des coopératives de logements d'utilité publique. Il estime que seule la diversité peut rendre un quartier urbain attrayant. /anl-ats


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus