Le droit à l’allaitement pas assez respecté

Les entreprises ne respectent pas assez le droit à l’allaitement entré en vigueur en 2014. ...
Le droit à l’allaitement pas assez respecté

Les entreprises ne respectent pas assez le droit à l’allaitement entré en vigueur en 2014. C’est l’une des thématiques retenues en Suisse pour la semaine mondiale de l’allaitement

La semaine mondiale de l'allaitement se tient jusqu'à vendredi. (Image d'illustration) La semaine mondiale de l'allaitement se tient jusqu'à vendredi. (Image d'illustration)

Le droit à l’allaitement est trop souvent mal respecté dans les entreprises. C’est le constat dressé par l’organisation Promotion allaitement maternel Suisse à l’occasion de l’édition 2019 de la semaine mondiale de l’allaitement. Elle rappelle que depuis 2014, les femmes ont droit à des pauses rémunérées pour allaiter ou tirer le lait pendant la première année de vie de leur enfant. Cinq ans plus tard, cela ne semble toujours pas aller de soi, selon Angélique Pasquier, membre de l’institut pour l’allaitement maternel et la lactaction :

Promotion allaitement maternel Suisse soutient par ailleurs l’idée d’un congé parental ou paternel. Pour Angélique Pasquier, le soutien des pères permet aux mères de prolonger la période d’allaitement :

La semaine mondiale de l’allaitement se tient jusqu’à vendredi. Des actions sont notamment organisées par l'Hopital du Jura bernois et le Centre Hospitalier Bienne. /ast


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus