Bienne 2030, la ville des possibles

Le Conseil municipal in corpore a présenté mercredi sa vision générale et les cinq orientations ...
Bienne 2030, la ville des possibles

Le Conseil municipal in corpore a présenté mercredi sa vision générale et les cinq orientations stratégiques pour la ville de Bienne d’ici 2030. Elles se présentent sous le slogan « la ville des possibles »

Le Conseil municipal de Bienne dans son ensemble. De gauche à droite : Cédric Némitz, Silvia Steidle, Erich Fehr, Barbara Schwickert et Beat Feurer. Le Conseil municipal de Bienne dans son ensemble. De gauche à droite : Cédric Némitz, Silvia Steidle, Erich Fehr, Barbara Schwickert et Beat Feurer.

Bienne se dote d'une vision sur le moyen et long terme. Depuis des décennies, c’est la première fois qu'une base va au-delà du programme de législature. Cela répond à une demande émise par les milieux politiques. Les orientations arrêtées dans la stratégie « Bienne 2030, la ville des possibles » ont été présentées mercredi par le Conseil municipal in corpore, lors d’une balade à travers le quartier de la Champagne.
Le rendez-vous était donné au 19e étage de la Tour de la Champagne, le plus haut bâtiment de la ville offrant une vue 360 degrés. Le lieu était idéal pour observer le développement urbain de Bienne, qui selon le maire, Erich Fehr « se nourrit de la diversité de la ville ».
D’ici 2030 la cité seelandaise veut affirmer son statut de capitale suisse du bilinguisme. Le lieu choisi pour en parler était la cour de récréation de l’école de la Champagne, où Romands et Alémaniques échangent au quotidien et baignent dans la langue de l’autre.
L’exécutif s’est ensuite arrêté devant le nouveau bâtiment Swatch pour parler économie. Un élément important pour la ville qui veut continuer d’accueillir des entreprises et d’offrir des places de travail aux nouveaux habitants.
S’en est ensuite suivi une halte au Parc de l’Ile-de-la-Suze, pour évoquer les espaces publics et la mobilité douce. La balade s’est terminée au Terrain Gurzelen, où de nombreux projets respectueux du climat, socioculturels et sportifs se développent. L’ancien stade est devenu le symbole des solutions décalées et des projets audacieux. Des traits que le Conseil municipal veut valoriser afin de renforcer son ouverture d’esprit et faire de Bienne la ville des possibles. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus