Les défunts neuchâtelois incinérés à Bienne

Depuis le mois de juillet, le four crématoire du cimetière de Beauregard est en panne. Les ...
Les défunts neuchâtelois incinérés à Bienne

Depuis le mois de juillet, le four crématoire du cimetière de Beauregard est en panne. Les défunts sont envoyés à Bienne, sans surcoût pour les familles

Le four crématoire de Beauregard est en panne et ne sera pas changé avant l'été prochain. Le four crématoire de Beauregard est en panne et ne sera pas changé avant l'été prochain.

Plus possible d’incinérer ses proches à Neuchâtel. Depuis le mois de juillet, le four crématoire de Beauregard est en panne. Un problème qui intervient alors que son remplacement avait déjà été planifié pour l’été prochain, dans le cadre des travaux qui touchent le site.

Le coût de réparation de l’installation, qui date des années 80, étant trop important, le cimetière a décidé de trouver une solution de remplacement en attendant. Dans la région, seules La Chaux-de-Fonds et Bienne possèdent également des crématoriums. Beauregard s’est finalement tournée du côté du Seeland, principalement pour des raisons de capacité d’accueil.

Les explications de la responsable du cimetière de Beauregard, Montserrat Canete.

Ces transferts devraient toucher, selon des estimations, entre 800 et 1000 défunts sur une année. Ils n’auront cependant aucune répercussion financière sur les familles.

Malgré la panne, le cimetière n'a pas la possibilité d'avancer le remplacement du vieux four. L'installation de la nouvelle machine doit se faire dans des locaux qui sont encore en construction et demande plusieurs ajustements.

La table de commande du crématoire de Beauregard. La table de commande du crématoire de Beauregard.

/rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus