Sorti(e) de boîte – SwissKH

Récemment primé pour l’invention d’une orthèse, Bryan Gosparini est un jeune entrepreneur passionné ...
Sorti(e) de boîte – SwissKH

Récemment primé pour l’invention d’une orthèse, Bryan Gosparini est un jeune entrepreneur passionné par les nouvelles technologies et l’efficience des entreprises. Rencontre dynamique à Bassecourt

Bryan Gosparini tient dans sa main la première orthèse sortie de son imprimante 3D. Bryan Gosparini tient dans sa main la première orthèse sortie de son imprimante 3D.

Il vient d’inventer un objet qui pourrait un jour faire disparaître les plâtres. L’innovation est à l’honneur ce jeudi dans notre émission économique, qui s’est rendue à Bassecourt y rencontrer Bryan Gosparini. Ce jeune trentenaire a grandi aux Franches-Montagnes. En début d’année, il a lancé SwissKH, une start-up qui œuvre sur plusieurs plans, mais surtout, qui a reçu dernièrement le Prix de l’innovation et de l’excellence remis par le Canton du Jura.

Formé au Tech du Locle, Bryan Gosparini a imaginé puis fabriqué une orthèse. La structure permet de compenser une partie du corps en cas de fonction absente ou déficitaire. Elle améliore le confort, raccourcit le temps de guérison et, selon son inventeur, peut contribuer à réduire les coûts de la santé. Dans son entreprise, Bryan Gosparini crée l’objet, puis l’imprime en 3D.

Bryan Gosparini raconte ce qui a inspiré son invention

Bryan Gosparini aimerait ouvrir une nouvelle société prochainement et cherche 15 millions de fonds pour être productif d’ici 5 ans.


Améliorer l’efficience des entreprises

SwissKH (pour Know-How, traduction : savoir-faire) est une start-up active sur plusieurs fronts pour mettre en valeur le savoir-faire helvétique. Seul dans le bateau pour l’instant, Bryan Gosparini propose aussi son savoir-faire dans le consulting et l’engineering. Son but : rendre les entreprises plus efficientes ! Mais dans l’Arc jurassien, ce n’est pas tout simple… il y a des secrets bien gardés.

« Certains industriels sont sous l’eau et n’osent pas déléguer »

Être entrepreneur, lancer une start-up, c’est prendre des risques. Si Bryan Gosparini avoue se montrer rigoureux, cela ne l'épargne pas de devoir assurer un salaire. Il a misé sur une valeur sûre en rachetant Tripan, marque bien connue du monde de la machine-outils.

Tripan, la valeur sûre du tournage

Le tournage pour les milieux de la machine-outils et de l’horlogerie, le consulting et l’engineering en entreprises et l’invention d’orthèse qu’il faut désormais tenter d’installer sur le marché, les défis sont nombreux pour SwissKH, qui va créer de l’emploi d’ici quelques mois. /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus