Elections communales : une méthode pour gagner en continuité

Nous avons cherché à comprendre avec le maire de La Ferrière Bernard Tschäpätt pourquoi certaines ...
Elections communales : une méthode pour gagner en continuité

Nous avons cherché à comprendre avec le maire de La Ferrière Bernard Tschäpätt pourquoi certaines communes du Jura bernois élisent en alternance tous les deux ans seulement la moitié de leur exécutif pour une législature

Les communes de Loveresse, Saules et La Ferrière disposent d'un tel système. (Photo : archives) Les communes de Loveresse, Saules et La Ferrière disposent d'un tel système. (Photo : archives)

Elles sont peu nombreuses à le faire, mais certaines communes élisent la moitié de leurs autorités tous les deux ans. Dans le Jura bernois, c’est le cas de Loveresse, Saules ou encore La Ferrière.

Il s’agit d’exceptions, car dans les autres cas, les membres de l’exécutif sont élus tous les quatre ans, en bloc, pour une législature. Il peut dès lors arriver qu’un Conseil municipal change complètement de visage lors d’une élection.

Par contre, dans l’autre système, une telle possibilité n’existe pas puisque seule la moitié des sièges est attribuée à chaque élection en alternance tous les deux ans pour une législature. Le maire de La Ferrière Bernard Tschäppät indique que l’avantage principal réside dans la continuité assurée au sein de l’exécutif :

La maire de Loveresse Fabienne Secchi confirme aussi de son côté les avantages mentionnés par Bernard Tschäpätt. Elle indique que le suivi ded dossiers est bien meilleur, même si en contrepartie, une légère surcharge administrative est perceptible.

Les prochaines élections communales auront lieu les dimanche 17 et 24 novembre dans bon nombre de communes. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus