Radar de la discorde à Crémines : plainte déposée

Le président de Bourgeoisie de Crémines n’a que peu goûté à la réponse du gouvernement concernant ...
Radar de la discorde à Crémines : plainte déposée

Le président de Bourgeoisie de Crémines n’a que peu goûté à la réponse du gouvernement concernant un contrôle radar dans le village, Olivier Gobat a décidé de porter plainte

La police n'a pas le droit de réaliser des contrôles de vitesse devant le hangar des pompiers du Cornet, selon le président de Bourgeoisie Olivier Gobat. (Photo : Google Maps) La police n'a pas le droit de réaliser des contrôles de vitesse devant le hangar des pompiers du Cornet, selon le président de Bourgeoisie Olivier Gobat. (Photo : Google Maps)

Le président de Bourgeoisie de Crémines porte plainte auprès du Ministère public du Jura bernois. Olivier Gobat avait demandé en octobre des explications à Philippe Müller, conseiller d’Etat, en ce qui concerne un contrôle radar dans le village. Il avait été effectué devant le hangar des sapeurs-pompiers du Cornet, sur un terrain lui appartenant. Problèmes soulevés selon le principal intéressé : un engagement illégal, sur un terrain privé, mis à ban et qui plus est dangereux, car empêchant les pompiers de sortir en cas d’intervention.


Une réponse qualifée de « honteuse »

La réponse du conseiller d’Etat reçue samedi n’a pas convaincu Olivier Gobat. Philippe Müller rappelle que le contrôle a été effectué à cet endroit à cause d’un pneu crevé sur le véhicule, mais que cela n’était pas prévu. Il indique également que le propriétaire du terrain a été mis au courant de la situation – ce que conteste Olivier Gobat. Finalement, le directeur de la police indique encore que le radar aurait pu être déplacé sans problème en cas d’intervention des hommes du feu. Une réponse qualifiée de « honte venant d’un ministre » par le président de Bourgeoisie de Crémines. Olivier Gobat s’est donc décidé à porter plainte mercredi. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus