Le Téléski de Grandval s’offre une saison supplémentaire

Les actionnaires ont renoncé mardi soir à la liquidation de l’entreprise, en proie à des difficultés ...
Le Téléski de Grandval s’offre une saison supplémentaire

Les actionnaires ont renoncé mardi soir à la liquidation de l’entreprise, en proie à des difficultés financières. A la place, ils proposent de transformer la société anonyme en fondation

Le téléski est en fonction depuis 1967 à Grandval. Photo : Téléski de Grandval.   Le téléski est en fonction depuis 1967 à Grandval. Photo : Téléski de Grandval.  

Il sera possible de dévaler les pistes de ski cet hiver à Grandval. Réunis mardi soir, les actionnaires du Téléski de Grandval - l’entreprise qui gère l’installation - ont renoncé à liquider la société anonyme. Cette piste était fortement envisagée en raison de la mauvaise situation financière dans laquelle elle se trouve. En repoussant cette décision, les actionnaires veulent permettre le fonctionnement du téléski durant une saison supplémentaire et en parallèle étudier un changement de statut juridique en juin 2020. 


Fondation et Magic Pass

Une solution alternative a été avancée, la transformation de la SA en fondation, car cela permettrait de prétendre à des subventions versées par des institutions publiques, comme  par exemple le CJB. Pour assurer le fonctionnement du téléski, 15'000 francs par an sont nécessaires. Récemment diverses promesses de dons ont été faites, de quoi envisager la saison 2019/2020.
En assemblée, les actionnaires ont encore proposé à l’entreprise de se pencher sur l’adhésion à l’offre Magic Pass, un abonnement qui donne accès à plus de 30 stations. Une estimation des investissements à réaliser sera faite, mais ils risquent d’être élevés, en raison notamment de la nécessité d’installer un système électronique des abonnements, indique le président du Conseil d’administration, Gilles Droux. 


Bénévolat

Le Téléski de Grandval se heurte aussi à un manque de personnes souhaitant s’engager. Parmi les neuf membres du Conseil d’administration, deux ont annoncé leur démission. Le constat est le même dans la recherche de bénévoles, surtout en ce qui concerne la préparation et l’entretien des pistes et de la buvette.

Lors de la dernière saison hivernale, le téléski a ouvert 12 jours, une saison considérée comme bonne. Un chiffre bien en dessous des 50 à 70 ouvertures durant les années 70. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus