Le quai de la discorde

Un quai a été prolongé de 385 mètres en gare de Berne. De quoi agacer les voyageurs de la ligne ...
Le quai de la discorde

Un quai a été prolongé de 385 mètres en gare de Berne. De quoi agacer les voyageurs de la ligne Bienne – Berne qui y transitent

(Photo: LDD) (Photo: LDD)

Le maire de Bienne Erich Fehr hausse le ton après la mise en service en gare de Berne d'un nouveau quai qui rallonge de plusieurs minutes le temps de marche des passagers de la ligne Bienne-Berne. Le prolongement du quai de 385 mètres mécontente bien des voyageurs.

Ce déplacement à pied imposé aux passagers des RegioExpress (RE) Bienne-Berne et Berne-Bienne fait suite à la mise en service le 4 novembre d'un nouveau quai en gare de Berne. Les voies 49/50 sont situées en dehors de la gare, à quelque 400 mètres de leur emplacement initial.

Dans une lettre adressée au directeur général des CFF Andreas Meyer dont le contenu a été dévoilé mercredi par le Journal du Jura et le Bieler Tagblatt, le magistrat se fait le porte-parole des passagers courroucés. En quelques jours, de nombreux voyageurs lui ont fait part de leurs doléances. « Ce qui est totalement inhabituel », écrit-il en jugeant ce changement incompréhensible.

Le maire de la ville bilingue demande au patron des CFF de faire marche arrière et de rétablir la situation qui prévalait avant le 4 novembre. Dans sa lettre, dont Keystone-ATS a obtenu une copie, Erich Fehr appuie sa requête en mettant en avant la stratégie de la mobilité douce adoptée par la ville.


Personnes à mobilité réduite

Il dit craindre que ce nouvel arrêt n'incite certains pendulaires à recourir à la voiture. Le rallongement du trajet représente aussi un défi pour les personnes à mobilité réduite ou les personnes âgées, souligne le maire dans sa lettre. L'alternative qui s'offre aux voyageurs est d'emprunter le RER du BLS.

Les nouvelles voies se trouvent dans le prolongement du quai des voies 9/10, vers l'ouest, en direction de la Suisse romande. On peut aussi y accéder en empruntant une marquise au-dessus des voies permettant un accès depuis la « Vague ». Deux escaliers et un ascenseur permettent d'accéder au quai proprement dit.


Projet « Avenir de la gare de Berne »

Les CFF disent comprendre la réaction des passagers devant ce changement. Ils soulignent que ce nouvel aménagement permet de maintenir l'exploitation pendant les travaux liés au projet « Avenir de la gare de Berne ». L'alternative aurait consisté à supprimer des trains.

Deux RER, ainsi que deux trains grandes lignes peuvent s'arrêter sur chacune des deux voies. Les CFF ont mis en place une signalétique dans la gare pour que les passagers puissent trouver le quai 49/50. /ATS-mts


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus