Première étape vers un soutien aux médias

Le Grand Conseil a donné pour mandat au Conseil-exécutif de poursuivre ses études sur les aides ...
Première étape vers un soutien aux médias

Le Grand Conseil a donné pour mandat au Conseil-exécutif de poursuivre ses études sur les aides financières à accorder aux médias, selon le rapport approuvé lundi

La session d'hiver du Grand Conseil a démarré ce lundi. La session d'hiver du Grand Conseil a démarré ce lundi.

Le canton de Berne devra évaluer plus en détails les possibilités d’aide aux médias. Le Grand Conseil s’est penché lundi en séance sur le rapport élaboré par le Conseil-exécutif, qui doit mettre en œuvre deux motions sur la diversité des médias. Les élus ont donné leur aval pour que le gouvernement bernois poursuive sur cette voie, avec quelques ajustements selon les déclarations de planification débattues lors de la séance.


Berne mise sur les aides indirectes

Députés et gouvernement sont d’accord sur le fait que les médias ne doivent pas être soutenus via des aides directes. Ces dernières pourraient conduire à une perte d’indépendance des journalistes vis-à-vis de l’Etat. En revanche, la grande majorité des élus, à l’image du Conseil-exécutif, a conclu à la nécessité d’apporter un soutien aux médias, qui se retrouvent confronter à des difficultés économiques. Ils entendent ainsi garantir la transmission de l’information politique, mais aussi assurer le rôle de gardiens des médias.

La suite du projet se basera donc sur des aides indirectes aux médias. Le gouvernement bernois est chargé d’approfondir plusieurs mesures prioritaires. Parmi elles : un soutien financier aux bureaux de Bienne et Berne de l’ats, l’agence télégraphique suisse, ainsi que des mesures destinées à promouvoir les compétences médiatiques des enfants et jeunes en formation, pour que la jeune génération prenne mieux conscience de l’importance des médias dans la formation de l’opinion. Le Conseil-exécutif devra par ailleurs suivre attentivement l’évolution de la presse écrite francophone et étudier les moyens de l’encourager.

Le législatif a par contre rejeté deux déclarations de planifications d’élus régionaux. La première, du socialiste Hervé Gullotti, souhaitait que la formation des journalistes soit abordée de façon prioritaire. La seconde, de la PSA Maurane Riesen, proposait d’étudier la création d’une fondation indépendante chargée d’encourager les médias, en particulier ceux ne profitant pas de la redevance fédérale. /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus