« Stop AGGLOlac » passe à l’offensive

L’association qui milite contre le projet urbain actuel au bord du lac de Bienne part en campagne ...
« Stop AGGLOlac » passe à l’offensive

L’association qui milite contre le projet urbain actuel au bord du lac de Bienne part en campagne en vue de la votation populaire prévue en 2020

Le comité qui lutte contre le projet part en campagne. (Photo : archives) Le comité qui lutte contre le projet part en campagne. (Photo : archives)

« Stop AGGLOlac » change de ton. L’association qui milite contre la version actuelle du projet immobilier au bord du lac de Bienne décide de se lancer dans la campagne en vue de la votation populaire en 2020. C’est ce qu’il annonce mardi dans un communiqué. Dans cette optique, Manuel Schüpbach a été élu chef de campagne.

Le comité passe à l’offensive face aux actions menées par ceux qui soutiennent le projet. Membre du comité de « Stop AGGLOlac », Ludovic Lauber explique ce changement :

Du côté des milieux favorables au projet, on ne se dit pas surpris de ce changement d’attitude. La réaction de Matthias Gebel, coordinateur du comité « Fascination AGGLOlac » :

La votation populaire est prévue en mai 2020. Le dossier doit avant ça passer une nouvelle fois devant les conseils de villes de Bienne et de Nidau.


Attitude des villes fustigée

« Stop AGGLOlac » dénonce aussi l’attitude des autorités des deux villes. Les opposants expliquent notamment qu’à Nidau, le Conseil municipal a « manqué de sensibilité avec sa démarche inacceptable lors des pourparlers ». Une accusation que rejette la maire de Nidau, Sandra Hess, qui ne souhaite pas davantage commenter ces propos.

Bienne est aussi épinglée par les opposants. Ces derniers lui reprochent le « cofinancement d’un événement ou le comité en faveur d’AGGLOlac a fait de la publicité pour le projet ». Du côté de Bienne, personne n'était pour l'heure disponible pour répondre à ce commentaire. /amo


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus