Une antenne du Médicentre de Tavannes à Reconvilier

Les autorités de Reconvilier ont présenté mardi le projet qui verra le jour au mois de janvier ...
Une antenne du Médicentre de Tavannes à Reconvilier

Les autorités de Reconvilier ont présenté mardi le projet qui verra le jour au mois de janvier pour permettre aux habitants d’avoir suffisamment de médecins à proximité

 Le Médicentre de Tavannes se développe. (Photo : archives) Le Médicentre de Tavannes se développe. (Photo : archives)

Le Médicentre de Tavannes se développe. Une antenne va voir le jour à Reconvilier dans le courant du mois de janvier. Ce projet a été présenté mardi par les différentes autorités. Le village compte actuellement deux médecins généralistes mais un s’en va d’ici peu à la retraite et l’autre s’en approche. La commune a donc cherché des solutions pour ne pas devenir un « désert sanitaire ». Le projet d’antenne a pour objectif d’envoyer fréquemment l’un des quatre médecins du Médicentre de Tavannes à Reconvilier afin que les habitants puissent se rendre chez le docteur sans devoir se déplacer. Pour le directeur du Médicentre de Tavannes, Geoffroy Horton, il s’agit d’ « offrir quelque chose de grande proximité ». Présentation du concept :

Le but de Geoffroy Horton est de développer ce type de projet dans différentes localité de la région. Pour lui, il s’agit d’une solution élégante financièrement puisqu’il y a un Médicentre derrière.


Un concept séduisant pour les jeunes médecins

Le concept de Médicentre et d’antennes peut devenir attrayant pour de jeunes médecins de la région. En effet, le fait de travailler pour une institution de ce type permet aux jeunes généralistes de se lancer dans la vie active « clés en mains » comme l’explique Sébastien Fracheboud, jeune pratiquant de la discipline. Tous les frais nécessaires pour se lancer dans ce secteur d’activité ne sont pas dépensés par le médecin. Le centre fournit à ses collaborateurs tout ce dont ils ont besoin. De plus, pour Sébastien Fracheboud, « ce genre d’établissement permet de collaborer et d’échanger ses différentes connaissances » puisque chaque médecin a un domaine de spécialisation particulier. /lge


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus