Les coûts de l’aide sociale en légère hausse en 2018 dans le canton

Une augmentation de 0,6% a été communiquée vendredi par la Direction de la santé publique et ...
Les coûts de l’aide sociale en légère hausse en 2018 dans le canton

Une augmentation de 0,6% a été communiquée vendredi par la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne

Les dépenses dans le domaine de l'aide sociale ont été plus importantes en 2018. (Photo: archives) Les dépenses dans le domaine de l'aide sociale ont été plus importantes en 2018. (Photo: archives)

Les dépenses de l’aide sociale ont légèrement augmenté dans le canton de Berne en 2018. Une croissance de 0,6% a été annoncée vendredi par la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale. Des dépenses en hausse qui contrastent avec une conjoncture favorable et une baisse du nombre de bénéficiaires, notamment dans le Jura bernois. Au total, 471 millions de francs ont été dépensés pour l’aide sociale dans le canton en 2018, soit 2 millions de plus qu’en 2017. Cette hausse peut intriguer, puisque le taux d’aide sociale a légèrement baissé, de même que le taux de chômage. D’autant plus que la situation économique est qualifiée de favorable. Ce contraste s’explique toutefois par la baisse des revenus tirés des assurances sociales, des assurances maladie, des remboursements personnels et du remboursement obligatoire des frais par le canton d’origine.


Un pas de plus en direction de l’intégration

La Direction de la santé publique et de la prévoyance précise également que ce sont surtout les personnes peu qualifiées qui ont recours à l’aide sociale. Près de la moitié des bénéficiaires de plus de 25 ans n’ont effectué que la scolarité obligatoire. Un réexamen du processus d’insertion est donc en cours pour rechercher des possibilités d’optimisation. Une restructuration du domaine de l’asile dès le milieu de l’année 2020 est également sur les rails. Elle doit permettre « d’insérer plus durablement sur le marché du travail un nombre beaucoup plus élevé de réfugiés et de personnes admises à titre provisoire ». Enfin à noter qu’un peu plus d’une centaine de cas de fraude à l’aide sociale ont été identifiés en 2018. /comm-ygo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus