Le canton du Jura tient son budget 2020

Le Parlement jurassien a adopté mercredi une mouture qui présente un déficit de près de 4 millions ...
Le canton du Jura tient son budget 2020

Le Parlement jurassien a adopté mercredi une mouture qui présente un déficit de près de 4 millions de francs

Le Parlement jurassien a accepté le budget 2020. Le Parlement jurassien a accepté le budget 2020.

Le canton du Jura tient son budget 2020. Le Parlement a accepté mercredi en début de soirée une version avec un déficit de 3'923'900 francs. Ce budget respecte le frein à l’endettement. Le degré d'autofinancement se monte à 80,12% alors que le mécanisme prévoit un taux de 80% minimum. La marge se monte donc à un peu moins de 43'000 francs. Le résultat a été obtenu sans prélever une somme supérieure aux 2'5 millions de francs prévus initialement dans la réserve conjoncturelle. 

Les propositions d'économies formulées par le Gouvernement pour combler les pertes issues du refus de reporter la baisse fiscale ont, par ailleurs, été rejetées. Les députés ont ainsi rétabli les dépenses pour la coopération, l'élevage de bétail, les subventions pour les primes d'assurance-maladie ou encore pour les prestations d'intérêt général de l'Hôpital du Jura, notamment. Ils ont également refusé d'augmenter le nombre de leçons des enseignants du CEJEF. 


Des économies à trouver dans la fonction publique

Les députés ont toutefois décidé de procéder à des économies en diminuant de 1,5 million de francs la masse salariale du personnel de l’Etat. Le Parlement laisse le soin au Gouvernement de définir comment cette somme doit être épargnée. L'exécutif devra donc soit renoncer à créer certains postes prévus, soit en réduire le nombre actuel s'il entend respecter la volonté du législatif.  

Les débats ont duré près de quatre heures. Le ministre en charge des finances ad intérim Martial Courtet se dit soulagé d'être parvenu à un budget qui respecte le frein à l'endettemment, même si le Gouvernement devra dorénavant se pencher sur la question des économies dans la fonction publique: 

Le grand débat s’est donc porté sur une proposition du PCSI de réduire d’un million et demi de francs la masse salariale du personnel de l’Etat. Cet amendement a été largement accepté par 41 voix contre 14. Auparavant, le groupe Verts &CS-POP a vu sa proposition d’un million de diminution être rejetée. Quant au PS, il n’a pas accepté la mesure.

Les chrétiens-sociaux indépendants ont donc joué un rôle déterminant dans l’établissement d’un compromis, puisque les mesures d’économies proposées par le Gouvernement ont été balayées. Le député Thomas Schaffter :

Le Gouvernement jurassien a vainement combattu cette mesure de diminuer la masse salariale du personnel de l’Etat d’un million et demi. La ministre de l’Intérieur Nathalie Barthoulot:

Le Parlement jurassien n’est pas parvenu au bout de son ordre du jour. Il reprendra ses débats vendredi, avec notamment l’élection du Bureau et du président du Gouvernement pour 2020. /gtr-fco-rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus