Nouveaux tarifs et nouvelles mesures pour la pêche

Les modifications de la loi sur la pêche sont entrées en vigueur le 1er janvier dans le canton ...
Nouveaux tarifs et nouvelles mesures pour la pêche

Les modifications de la loi sur la pêche sont entrées en vigueur le 1er janvier dans le canton de Berne. Les pêcheurs qui ne sont pas affiliés à une société devront notamment verser 50 francs pour les travaux de protection

Les populations de poissons nobles, comme la truite, sont mieux protégés. (Photo d'illustration) Les populations de poissons nobles, comme la truite, sont mieux protégés. (Photo d'illustration)

Les pêcheurs bernois devront s’adapter à plusieurs changements cette année. D’importantes modifications de la loi sur la pêche sont entrées en vigueur le 1er janvier. Elles concernent notamment les tarifs des patentes. Les autorisations de pêche annuelles passent de 200 à 250 francs. Par ailleurs, les pêcheurs qui ne sont pas affiliés à une société doivent désormais s’acquitter d’une contribution de 50 francs destinée aux mesures de protection. 70% de ces revenus seront remis aux sociétés qui effectuent des travaux tels que l’élevage et le nettoyage des berges. Le reste ira au canton pour les frais administratifs et des mesures de valorisation piscicoles supplémentaires.

Pour les jeunes pêcheurs, les tarifs ont en revanche été allégés. Les jeunes en formation âgés entre 17 et 25 ans peuvent bénéficier d’une patente annuelle pour 125 francs.


Nouvelles restrictions de pêche

Les changements apportés à la loi comprennent aussi de nouvelles restrictions de pêche. Plusieurs mesures importantes concernent la région. La période de protection de l'ombre a été prolongée de trois mois et demi et la pêche à la truite est à présent limitée à 50 poissons par année. Le sandre bénéficie désormais d'une période de protection. De plus, la pêche avec des hameçons avec ardillon est autorisée dans la Thielle.

Ces restrictions supplémentaires visent à améliorer la protection de la faune piscicole. Les populations d’ombres et de truites de rivière notamment ont diminué dans les eaux bernoises au cours des dernières années. Le canton de Berne espère ainsi contribuer à renverser la tendance. Les explications du garde-pêche du Jura bernois, Gérard Zürcher :

Activités sportives aquatiques encadrées

La révision de la loi sur la pêche régit aussi les activités sportives aquatiques comme le canyoning ou le rafting. Les eaux dans lesquelles elles sont autorisées ou interdites sont désormais répertoriées. /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus