Le jour où l’industrie suisse a tremblé

Il y a cinq ans, la Banque nationale suisse abandonnait le taux plancher avec l’euro. Pour ...
Le jour où l’industrie suisse a tremblé

Il y a cinq ans, la Banque nationale suisse abandonnait le taux plancher avec l’euro. Pour l’économie régionale, le choc est brutal

(illustration) (illustration)

C’est l’une de ces dates qui a profondément marqué l’économie suisse. Le 15 janvier 2015, La Banque nationale suisse (BNS) décide de mettre fin au taux plancher avec l’euro. Le franc s’envole immédiatement. Le prix des produits destinés à l’étranger se renchérissent d'environ 17%. Dans la région, l’industrie horlogère mais aussi le commerce de détail son touchés de plein fouet.

L’abandon du taux plancher a également eu des répercussions directes sur le marché de l’emploi, selon Pierre-Alain Berret, directeur de la Chambre de commerce et d’industrie du Jura :

Aujourd’hui, le choc a été digéré, grâce notamment à la souplesse et la résilience des entreprises mais aussi parce que la conjoncture globale s’est améliorée.

Il n’empêche la force du franc reste une préoccupation constante pour le président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse, Jean-Daniel Pasche :

Aujourd'hui, l’euro s’échange à un peu moins de 1,10 fr., soit à peu près son niveau de la période 2015-2016. /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus