Inquiétudes autour des enfants autistes

Les enfants atteints d’un trouble du spectre autistiques avec un quotient intellectuel dans ...
Inquiétudes autour des enfants autistes

Les enfants atteints d’un trouble du spectre autistiques avec un quotient intellectuel dans la norme peinent à trouver une structure scolaire adaptée dans la partie francophone du canton de Berne. Anne-Caroline Graber s’interroge dans une interpellation

Les enfants atteints d'un trouble autistique avec un quotient intellectuel dans la norme ont besoin de structures adaptées. (photo: illustration) Les enfants atteints d'un trouble autistique avec un quotient intellectuel dans la norme ont besoin de structures adaptées. (photo: illustration)

Le canton de Berne doit prendre les choses en main. Anne-Caroline Graber s’inquiète du sort réservé aux enfants autistes. Elle demande au gouvernement de faire un point sur la situation des enfants atteints d’un trouble du spectre autistique avec un quotient intellectuel dans la norme dans la partie francophone du canton. La député UDC de La Neuveville a récemment déposé une interpellation au Grand Conseil.

En décembre 2019, un document de Pro Infirmis évoquait plusieurs cas d’enfants du Jura bernois ou de Bienne, pour lesquels il n’a pas été possible de trouver une solution adaptée. Un problème dû au déficit d’écoles adéquates. La député UDC demande donc au Conseil-exécutif s’il envisage d’ouvrir des structures appropriées, afin que ces jeunes ne soient pas condamnés à l’exclusion scolaire.

Anne-Caroline Graber relève encore qu’il existe une solution, qui a déjà fait ses preuves : le placement intercantonal, à Neuchâtel notamment. Seulement, le nombre de place est limité et les enfants des autres cantons ne sont pas prioritaires. L’élue de La Neuveville questionne ainsi le gouvernement sur la possibilité de mettre en place une coopération au sein de l’espace BEJUNE, afin que tous les enfants puissent être placés. /mdu


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus