Pas de plan cantonal contre les plantes invasives

Le canton de Berne ne veut pas faire cavalier seul dans la lutte contre les plantes invasives ...
Pas de plan cantonal contre les plantes invasives

Le canton de Berne ne veut pas faire cavalier seul dans la lutte contre les plantes invasives. Il préfère attendre que la Confédération élabore une stratégie nationale

Le chardon des champs, considéré comme une plante invasive,  pourra continuer de proliférer en toute légalité dans le canton de Berne. Avant de se lancer dans la lutte, le canton de Berne attend que la Confédération légifère. (Image d'illustration) Le chardon des champs, considéré comme une plante invasive, pourra continuer de proliférer en toute légalité dans le canton de Berne. Avant de se lancer dans la lutte, le canton de Berne attend que la Confédération légifère. (Image d'illustration)

Le canton de Berne ne luttera pas contre les plantes indésirables, en tous cas pas pour le moment et pas seul. Il propose de rejeter une motion du député de Reconvilier Tom Gerber. L’élu évangéliste demandait au Conseil-exécutif d’interdire la vente, la plantation et la culture de plantes néophytes et d’instaurer une obligation de lutter contre ces végétaux invasifs, à l’image du chardon des champs.

L’exécutif bernois préfère attendre que le Confédération mette en place une stratégie au niveau national.

À l’heure actuelle, l’ordonnance sur la dissémination dans l’environnement n’offre pas une marge de manœuvre juridique suffisante pour la gestion des néobiotes. Une révision est en cours. Elle permettra de définir les compétences de la Confédération, des cantons, des communes et des particuliers. Une fois cette étape franchie, les autorités fédérales pourront finaliser une procédure harmonisée au niveau national. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus