Le casse-tête des « voitures illégales » de Sonvilier

Il y a près d'un an, la commune avait lancé l’offensive face aux véhicules sans plaques d’immatriculation ...
Le casse-tête des « voitures illégales » de Sonvilier

Il y a près d'un an, la commune avait lancé l’offensive face aux véhicules sans plaques d’immatriculation stationnés dans le village. « Une lutte intensive » est désormais installée

Certains possesseurs de véhicules laissés pour compte à Sonvilier peuvent s'avérer difficilement identifiables. Certains possesseurs de véhicules laissés pour compte à Sonvilier peuvent s'avérer difficilement identifiables.

Le cimetière à voitures de Sonvilier se vide petit à petit. Le village s’est attelé depuis environ une année à l’évacuation d'automobiles laissées pour compte au sein de la commune. Une centaine de véhicules déposés illégalement avaient été identifiés. Par illégal s’entend un véhicule laissé sans plaque d'immatriculation plus d’un mois à l’extérieur. Cette lutte face aux « carcasses » automobiles prend toutefois du temps. « Les procédures sont très longues », souligne la maire de Sonvilier Rosemarie Jeaneret. Et même si les autorités communales mettent principalement cette problématique sur le compte de la négligence des individus, les actions à mener n’en sont pas moins (quelquefois) délicates.

Rosemarie Jeaneret : « Des citoyens parfois récalcitrants »

Main dans la main avec la police

Le dispositif mis en place par les autorités communales pour lutter contre le problème fait appel à la collaboration des forces de l’ordre. « La police repère les voitures sans plaque d’immatriculation et entame les démarches pour trouver le dernier détenteur du véhicule, explique Pauline Grosjean, secrétaire communale en charge du dossier. Vient ensuite la partie « administrative », qui prévoit des délais laissés aux personnes concernées pour évacuer leur voiture ».

Pauline Grosjean : « On ne trouve pas toujours le dernier détenteur »

A ce jour, un peu plus de 60 véhicules ont déjà été évacués de la commune de Sonvilier. Mais la plupart des cas qu’il reste à résoudre sont plus sensibles, ont précisé les autorités communales. /ygo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus