Le gouvernement bernois prendra les commandes face au coronavirus

Le Conseil-exécutif a annoncé jeudi qu’il va activer une ordonnance de nécessité en vue de ...
Le gouvernement bernois prendra les commandes face au coronavirus

Le Conseil-exécutif a annoncé jeudi qu’il va activer une ordonnance de nécessité en vue de lutter contre le virus, plusieurs mesures sont à l’étude afin de soulager l’économie

Le gouvernement a fait le point sur la situation jeudi à 15h et a présenté les mesures envisagées pour aider l'économie face au coronavirus. (Photo: Youtube canton de Berne) Le gouvernement a fait le point sur la situation jeudi à 15h et a présenté les mesures envisagées pour aider l'économie face au coronavirus. (Photo: Youtube canton de Berne)

L’exécutif du canton de Berne va se donner les pleins pouvoirs afin de lutter contre le coronavirus. La priorité reste la protection de la population, mais l’économie ne sera pas laissée en plan. Une ordonnance de nécessité devrait être adoptée comme l’a indiqué le gouvernement jeudi après-midi en conférence de presse à Berne. La mesure doit notamment permettre de soulager financièrement différentes catégories d’entreprises car l’urgence est à la porte.


Cas en fort hausse

120 cas confirmés de coronavirus mardi, 190 mercredi et 282 jeudi… Le conseiller d’Etat en charge de la santé Pierre Alain Schnegg a lancé les chiffres en guise d’électrochoc. « C’est un combat que nous devons gagner. » « Nous ne sommes qu’au début de la vague. » « Si vous le pouvez, restez à la maison ! »


Le chômage partiel aussi

Le constat au niveau de l’économie est également alarmant. Lundi, le canton a reçu 2'300 demandes de chômage partiel. Jeudi, il en était dénombré 5'000. « Des chiffres catastrophiques », pour reprendre les mots du président du gouvernement Christoph Amman.

Afin de pouvoir traiter ces demandes dans les plus brefs délais, le canton a recruté du personnel supplémentaire dans les ORP et dans les caisses de chômage. Les guichets de ces organes sont fermés pour entièrement vouer les employés au traitement des demandes.

Les hôpitaux sont en première ligne de mire en ce qui concerne les difficultés financières. « Nous ne les laisserons pas tomber », a promis Pierre Alain Schnegg qui dresse l’état de situation :

Plusieurs mesures à l'étude

Les autorités bernoises sont en train d’étudier dans quelles mesures les paiements d’impôts, de redevances et d’autres taxes des trois mois à venir pourraient être suspendus voire remis. Des crédits-relais et ou des garanties sont également en discussion.

Le canton de Berne demande également à la Confédération d’agir en faveur des indépendants, des artisans ainsi que pour les personnes ayant un contrat de travail à durée déterminée.

Quant à la santé des travailleurs, la fermeture des usines et grande entreprises n’est pas à l’ordre du jour comme l'indique Pierre Alain Schnegg :

Pas d'état de nécessité pour l'heure

Le Conseil fédéral donnera une conférence vendredi afin de dévoiler ses nouvelles mesures. Plusieurs voix demandent l’état de confinement comme établi en France et en Italie notamment. Pour le canton de Berne, ce scénario n’est pour l’heure pas envisagé. Le gouvernement a indiqué qu’il entendait se calquer sur les mesures fédérales.

Quant à la mise en place de la station de dépistage rapide du virus sur le site de l’Hôpital de l’Île à Berne, elle prend du retard. L’ouverture prévue en début de semaine prochaine est reportée en raison de la forte demande de matériel./jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus