Pas d'expulsions de locataires

Les préfectures bernoises ont décidé de les reporter en raison de la pandémie. Elles veulent ...
Pas d'expulsions de locataires

Les préfectures bernoises ont décidé de les reporter en raison de la pandémie. Elles veulent éviter les contacts physiques mais surtout empêcher que des personnes se retrouvent à la rue

La décision des préfectures est valable jusqu'au 19 avril. (photo : archives) La décision des préfectures est valable jusqu'au 19 avril. (photo : archives)

Les expulsions de locataires sur ordonnance judiciaire attendront dans le canton de Berne. Les préfectures ont décidé aujourd’hui de les reporter. Le but est d’éviter que des personnes se retrouvent à la rue si elles ne parviennent pas à se reloger, mais aussi d’empêcher des contacts physiques en pleine pandémie de coronavirus. La décision est valable jusqu’au 19 avril dans un premier temps.

Les préfectures ont par ailleurs précisé les règles à suivre pour les établissements de restauration qui pratiquent la vente à l’emporter. Ceux-ci peuvent poursuivre leur activité, mais aucune place assise ne doit être proposée, même à l’extérieur.

Enfin, l'Office de la circulation routière et de la navigation a continué à expertiser des véhicules et à inspecter des bateaux malgré la fermeture générale des guichets depuis mardi. Dès vendredi, les expertises de véhicules et les inspections de bateaux sur convocation périodique sont suspendus. Les propriétaires seront reconvoqués à une date ultérieure. Les détails de cette mesure peuvent être consultés sur la page de l'office. /comm-oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus