Les routes bernoises moins meurtrières

Vingt et une personnes ont perdu la vie sur les routes du canton l'an dernier. Un plus bas ...
Les routes bernoises moins meurtrières

Vingt et une personnes ont perdu la vie sur les routes du canton l'an dernier. Un plus bas historique depuis l'introduction de la statistique actuelle

La police a rapporté un total de 5496 accidents l'année passée, soit 287 de moins qu'en 2018. (photo : archives) La police a rapporté un total de 5496 accidents l'année passée, soit 287 de moins qu'en 2018. (photo : archives)

Le nombre d'accidents sur les routes du canton de Berne a diminué de manière significative l'an dernier. La police a rapporté lundi matin un total de 5496 cas, soit 287 de moins qu'en 2018. Les routes ont été moins meurtrières également, puisque 21 décès ont été enregistrés. C'est 13 de moins qu'une année plus tôt, et c'est surtout le chiffre le plus bas depuis l'introduction de la statistique actuelle en 2007.


Moins de blessés également

Non seulement le nombre d'accidents avec dommages matériels a diminué (-96), mais également le nombre d'accidents dans lesquels des personnes ont été blessées (-191). Au total, 3103 personnes ont subi des blessures l'an dernier. Un chiffre qui représente 242 personnes de moins qu’en 2018. On a enregistré à la fois moins de blessés graves (-49) et moins de blessés légers (-193). 

Près des deux tiers des accidents de la circulation enregistrés par la police (3485) se sont produits à l’intérieur des localités (-232). Le nombre de personnes gravement (-18) ou même mortellement blessées (-15) sur ces tronçons de route a considérablement diminué.

Pour la première fois depuis 2007, les personnes âgées de plus de 64 ans ont causé plus d'accidents que celles âgées de 18 à 24 ans. Les 970 accidents impliquant des personnes âgées ont été provoqués par un non-respect de la priorité. Chez les jeunes (873), le manque d'expérience est avancé en premier lieu.


Accent sur la mobilité douce

La police cantonale bernoise met un accent particulier sur la mobilité douce depuis une année. Le travail porte ses fruits puisque le nombre de décès dans cette catégorie a fortement chuté. Parmi les 3103 personnes blessées sur les routes l'an dernier, 1012 étaient des piétons, des cyclistes ou des conducteurs d'e-bikes et vélomoteurs.

De nouvelles activités sont prévues cette année en lien avec la mobilité douce. L'objectif de la police est de promouvoir le partenariat et le respect de la loi sur les routes bernoises. De plus amples informations sur l'action « un œil sur tout » sont disponibles sur le site de la police cantonale. /comm-oza



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus