L’HJB est entré en partie dans la phase deux de son plan de crise

La progression de la pandémie de Covid-19 se poursuit, y compris dans la région. L’Hôpital ...
L’HJB est entré en partie dans la phase deux de son plan de crise

La progression de la pandémie de Covid-19 se poursuit, y compris dans la région. L’Hôpital du Jura bernois est entré en partie en phase deux de son plan de crise. La situation est sous contrôle, mais l’HJB se tient prêt pour une évolution

Les patients qui pourraient avoir contracté le virus sont pris en charge séparément. A St-Imier, la zone de l'ancienne blanchisserie a été transformé à cet effet. (photo: HJB) Les patients qui pourraient avoir contracté le virus sont pris en charge séparément. A St-Imier, la zone de l'ancienne blanchisserie a été transformé à cet effet. (photo: HJB)

La pandémie de Coronavirus n’épargne pas la région. L’Hôpital du Jura bernois fait le point sur la situation mardi dans un communiqué de presse. Des lieux de dépistage séparés sont désormais opérationnels sur les sites de Moutier et de St-Imier. Dans la cité prévôtoise, une structure d’urgence externe a été fournie et montée par la Protection civile, tandis qu’à St-Imier, la zone de l’ancienne blanchisserie a été réaffectée à cet effet. En cas d’augmentation massive du nombre de patients à prendre en charge, la Protection civile pourrait à nouveau apporter son soutien, dans l’orientation des patients notamment.


Entrée partielle en phase deux

Le Covid-19 poursuit sa progression et le nombre de patients est en augmentation dans la région. Depuis quelques jours, l’HJB est entré en partie dans la phase deux de sa gestion de crise. La phase deux correspond à l'accueil de cinq à sept patients par heure, et 30 à 50 personnes hospitalisées. Ces chiffres regroupent les deux sites de Moutier et St-Imier. Le directeur général adjoint de l’HJB, Arian Kovacic, donne davantage d’explications sur ces phases :

La troisième et dernière phase correspond à l’accueil de plus de huit patients par heure et jusqu’à 80 personnes hospitalisées. Au-delà, l’hôpital risque d’être saturé et les conditions de soins deviendraient de plus en plus compliquées. Arian Kovacic se montre toutefois très rassurant. Le directeur général adjoint de l’HJB explique que la courbe d’infection du Jura bernois reste plus faible que dans d’autres régions et que la phase trois ne devrait donc pas être dépassée. L’hôpital se tient toutefois prêt à ces évolutions, mais si pour l'heure la situation est totalement sous contrôle et qu'elle dervait le rester.


Un effort civique à fournir

L’Hôpital du Jura bernois rappelle encore l’importance de suivre les directives de la Confédération du canton de Berne, afin d’éviter un engorgement des infrastructures hospitalières. /mdu

A Moutier, c'est une tente montée par la PC qui est utilisée. (photo: HJB) A Moutier, c'est une tente montée par la PC qui est utilisée. (photo: HJB)


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus