Soutien cantonal au tourisme et à la restauration

Le Conseil-exécutif a annoncé mercredi de nouvelles mesures d'aide. Il suspend notamment jusqu'en ...
Soutien cantonal au tourisme et à la restauration

Le Conseil-exécutif a annoncé mercredi de nouvelles mesures d'aide. Il reporte notamment la perception des taxes d'hébergement

Le Conseil-exécutif surseoit à la perception des taxes d'hébergement jusqu'au 31 décembre. (photo : ldd) Le Conseil-exécutif surseoit à la perception des taxes d'hébergement jusqu'au 31 décembre. (photo : ldd)

Le canton de Berne affine ses mesures d'aide en pleine crise du coronavirus. Le Conseil-exécutif a annoncé mercredi l'adaptation de l'ordonnance sur les mesures urgentes. Un accent particulier a été mis sur le soutien financier en faveur des secteurs de la restauration et du tourisme ainsi que les établissements ouverts au public, selon un communiqué.

Les mesures déjà en place sont complétées par d'autres mesures. Ainsi, le canton peut, en tant que propriétaire immobilier, surseoir au paiement des loyers, fermages et rentes du droit de superficie des restaurants, bars, magasins ou autres établissements fermés en vertu des dispositions de droit fédéral. Il accorde, sur demande, une remise partielle ou totale pour les mois d’avril, de mai et de juin 2020.


Ouvrir prolongée pour les take-aways

Dans le domaine du tourisme, le gouvernement bernois reporte la perception des taxes d'hébergement jusqu'au 31 décembre. L'obligation d'annoncer les nuitées est toutefois maintenue. La mesure immédiate pour la restauration concerne la redevance d'alcool. Une remise est accordée pour l'année 2020 à certains établissements. Les take-aways et détaillants autorisés à vendre de l'alcool n'y ont pas droit.  A propos des take-aways justement, ceux-ci pourront ouvrir plus longtemps, soit 7 jour sur 7 et jusqu'à 21h.


Initiatives et référendums: délais suspendus

D'autre part, le Conseil-exécutif a décidé de suspendre les délais applicables aux initiatives et aux référendums sur le plan cantonal et communal en raison de la crise. Il suit ainsi la Confédération, qui a suspendu la collecte de signatures pour les initiatives populaires fédérales le 21 mars déjà.


Enfin, le gouvernement souhaite que les mesures supplémentaires de politique économique destinées à compenser les pertes subies par des entreprises ou des particuliers soient prises exclusivement par la Confédération. De nombreux courriers demandant un soutien complémentaire immédiat des pouvoir publics sont parvenus au canton. /comm-oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus