Evolution positive des finances communales

Le canton de Berne se réjouit des résultats positifs observés en 2018 dans les communes de ...
Evolution positive des finances communales

Le canton de Berne se réjouit des résultats positifs observés en 2018 dans les communes de son territoire. Aucun découvert au bilan n'a été constaté, selon un rapport

 De manière globale, les comptes des communes affichent un résultat en hausse. (photo : ldd) De manière globale, les comptes des communes affichent un résultat en hausse. (photo : ldd)

Les comptes annuels 2018 des 347 communes bernoises reflètent l’évolution positive de leur situation financière. Selon un rapport établi par l'Office des affaires communales et de l'organisation du territoire, présenté jeudi matin par la Direction de l'intérieur et de la justice, aucune commune bernoise ne présentait de découvert au bilan. Cette situation se produit pour la deuxième année consécutive, alors qu’elle était inédite depuis 1994.
Un peu plus de trois quarts des communes ont clôturé leur compte de résultats sur un excédent de revenus, tandis qu’à peine un quart d’entre elles sont dans les chiffres rouges. Extrapolé à l’ensemble des communes, l’excédent est de 130 millions de francs, soit 126 francs par habitant, ce qui représente une progression de 38 francs par rapport à la valeur de 2017. Dans la région, des déficits ont été observés à Bienne, Moutier, Crémines, Petit-Val, Sauge et Rebévelier.

Fiscalité versus sécurité sociale
Les revenus fiscaux, de 2831 francs par habitant, sont la principale source de financement des communes. Ils ont progressé de 70 millions de francs. Notons toutefois que cette évolution n’est pas imputable à une hausse de la quotité d’impôt. Du côté des dépenses, le poste le plus important reste celui de la sécurité sociale. Avec 1722 francs par habitant, il enregistre une hausse par rapport à 2017. Il en va de même du deuxième poste par ordre de grandeur, celui de la formation, qui atteint 1046 francs par personne.

Les investissements nets sont en moyenne de 560 francs par habitant, ce qui représente un recul de 47 millions de francs par rapport à l’exercice précédent. Les communes bernoises n’investissent qu’avec retenue. A propos de la péréquation financière, le rapport montre que 9 communes sur 10 ont touché des prestations à ce titre en 2018.


Impôts élevés dans le Jura bernois

La situation financière est globalement variable selon les arrondissements. L’excédent de bilan est particulièrement élevé dans les communes de Haute-Argovie et du Jura bernois. La région francophone qui se démarque également avec la quotité d’impôt la plus élevée du canton. Sur le plan intercantonal, les communes bernoises semble se situer dans la moyenne avec une légère progression par rapport à 2017. Reste que tous les cantons n’ont pas encore adopté le nouveau modèle comptable, ce qui rend les comparaisons délicates. /comm-oza



 

Actualités suivantes

Articles les plus lus