Armoiries d’Erguël : à la population de faire son choix

Trois projets d’armoiries pour l’éventuelle future commune d’Erguël sont proposés. Les habitants ...
Armoiries d’Erguël : à la population de faire son choix

Trois projets d’armoiries pour l’éventuelle future commune d’Erguël sont proposés. Les habitants peuvent voter jusqu’au 17 avril

Les votes sont ouverts. Les habitants des cinq localités peuvent dès à présent choisir leurs armoiries. Les votes sont ouverts. Les habitants des cinq localités peuvent dès à présent choisir leurs armoiries.

Les contours de la commune d’Erguël se précisent. Trois propositions d’armoiries sont dévoilées à la population ce vendredi. Les habitants de Renan, Sonvilier, St-Imier, Cormoret et Courtelary en découvrent ainsi davantage sur le projet de fusion des communes du Haut-Vallon. La population est appelée à choisir ses armoiries jusqu’au 17 avril. Le vote peut se faire par différents biais : le site avenir-vallon.ch, par email à info@avenir-vallon.ch, ou par courrier postal à Avenir Vallon, case postale 59, 2608 Courtelary.

Les trois projets ont été réalisés par Nicolas Vernot, historien spécialisé et secrétaire général de l’Académie internationale d’Héraldique. Ce dernier a tenu à s’éloigner suffisamment des armoiries préexistantes des cinq localités, afin d’éviter les confusions et les malentendus. Mais aussi à faire preuve d’originalité, tout en respectant les traditions.


Projet A

La première proposition est la plus classique. La tour se détache sur un soleil levant et symbolise le nouvel Erguël. Le choix d’un astre rouge fait référence à la continuité avec les différents emblèmes historiques locaux. Deux chevrons évoquent d’une part la forme de vallon, et de l’autre, la forme de montagne. Les deux chevrons sont entrelacés pour signifier que l’union fait la force.


Projet B

Cette proposition reprend aussi le soleil, symbole de progrès et de renouveau. L’hirondelle représente ici les qualités des habitants de la région, car c’est un oiseau à la fois attaché à son territoire et ouvert sur le monde. De plus, l’hirondelle est menacée et protégée, elle symbolise la prise en compte des enjeux environnementaux. Le fond de l’écu rotatif à douze rayons fait référence à la tradition horlogère et industrielle. Le bleu évoque l’eau comme force motrice des moulins des nombreux établis au fil de la Suze, et le blanc symbolise les éoliennes dans le ciel bleu.


Projet C

La troisième alternative reprend certaines symboliques déjà évoquées et se veut plus épurée. Elle met au centre deux hirondelles qui tournent l’une autour de l’autre. Selon Nicolas Vernot, l’oiseau ne figure sur aucun écu de commune fusionnée. Il reflète un sentiment d’appartenance et de fierté, à la fois enraciné et tourné vers l’avenir. Le fond jaune symbolise le soleil et l’énergie. De plus, les deux courbes font référence au Chasseral et au vallon. Elles évoquent également le mouvement de rotation des moulins, de l’horlogerie et des éoliennes.

À noter encore que la votation sur la fusion des communes du Haut-Vallon est fixée au 27 septembre. /mdu

Nicolas Vernot


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus