Interdiction des feux dans le Cornet

Les communes de Corcelles, Crémines et Grandval ont décidé de prononcer l’interdiction de faire ...
Interdiction des feux dans le Cornet

Les communes de Corcelles, Crémines et Grandval ont décidé de prononcer l’interdiction de faire du feu dans la nature sur leur territoire. Quant à la végétation, elle résiste pour l'heure à la sécheresse

Il n'est plus possible de faire de feux en extérieur dans les communes de Corcelles, Crémines et Grandval. (Photo : archives) Il n'est plus possible de faire de feux en extérieur dans les communes de Corcelles, Crémines et Grandval. (Photo : archives)

La pandémie de Covid-19 nous ferait presque oublier les autres dangers. Le Raimeux en a pâti. Lundi, un incendie s’est déclaré à Grandval sur la montagne. De quoi faire réagir les communes avoisinantes. Corcelles, Crémines et Grandval ont décidé d’interdire les feux en forêt et dans les pâturages jusqu’à nouvel avis. Pourtant, le risque d’incendie dans le canton de Berne est seulement estimé à 3 sur une échelle de 5. La maire de Crémines Carole Ristori explique qu’en concertation avec ses collègues des autres communes, elle a jugé opportun d'agir :

Quant à Belprahon, le maire de la commune Michel Leuenberger nous a indiqué mardi qu’il entendait se conformer aux instructions des autorités cantonales. Comme dans le reste du canton de Berne et dans celui du Jura, il est recommandé de ne faire des grillades que dans des foyers fixes, prévus à cet effet. En cas de conditions venteuses, il faut en outre renoncer à faire du feu.

Dans le canton des Grisons et au Tessin, une interdiction de faire du feu en extérieur a déjà été ordonnée. Dans le canton de Saint-Gall et de Glaris, l'interdiction touche les feux en forêt ou à sa proximité directe.


Aller en profondeur

La pluie n’est pas attendue avant ce week-end dans la région. C’est pourtant le printemps et la végétation explose. Comment arrive-elle à produire ses feuilles d’un vert chatoyant ? Marc Ballmer collaborateur au domaine forêt et dangers naturels de l’Office de l’environnement du canton du Jura explique que seule la surface est sèche :

Marc Ballmer indique encore que la situation pourrait devenir problématique si la sécheresse se prolonge. Des espèces d’arbre telles que le hêtre, l’épicéa ou encore le sapin blanc, déjà mises à rude épreuve dernièrement, pourraient en pâtir. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus